Un balcon sur la mer
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Nicole Garcia
Année: 2010
Classification: PG
Durée: 105 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159047607

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
27 novembre 2011

L'estimée cinéaste Nicole Garcia dirige les très bons Jean Dujardin et Marie-Josée Croze dans "Un balcon à la mer", un drame romanesque très inégal qui n'arrive pas à tirer parti de tous ses atouts.

Marc (Jean Dujardin) est un agent immobilier, marié et père de famille, qui mène une existence clémente dans le sud de la France. Une rencontre professionnelle le met sur le chemin de Cathy (Marie-Josée Croze), une femme issue de son passé. Plus il lui parle et plus les faits enfouis dans son inconscience remontent à la surface. Pourtant, quelque chose cloche dans ces retrouvailles fortement improbables...

Actrice et metteure en scène, Nicole Garcia se permet, tous les quatre ans, de réaliser un film. Après son pertinent Selon Charlie, elle s'offre un récit très personnel, entre hier et aujourd'hui, qui se veut à la fois un retour dans le temps à l'époque de la Guerre d'Algérie et une quête identitaire qui fait écho à certains classiques d'Alfred Hitchcock. L'effort en place s'apparente ainsi au suspense, bien qu'il représente davantage un drame de mœurs.

Un essai au rythme incertain et inutilement brouillon, dont les personnages demeurent trop souvent superficiels et faussement complexes. Malgré la performance forte des deux protagonistes (et de Sandrine Kiberlain et Michel Aumont dans des rôles secondaires) et cette culpabilité qui découle parfois d'actions antérieures, le long-métrage tarde à captiver, multipliant les fausses pistes inutiles au lieu de se concentrer sur l'essentiel.

La musique de Stephen Warbeck glace habilement l'atmosphère. La piste sonore francophone utilise rarement toutes les enceintes disponibles, ce qui est dommage. Les dialogues s'entendent sans aucune difficulté et il y a de potables sous-titres blancs pour le cinéphile anglophone. Les images offrent un rendu intéressant. Les couleurs sont précises, les teintes plus que satisfaisantes et les contrastes étoffés font oublier la présence de grain.

La pochette vaporeuse montre une ville, la présence fantomatique de Marie-Josée Croze et celle plus qu'immuable de Jean Dujardin. Le menu principal du DVD s'approprie cette photo statique en l'accompagnant d'une mélodie particulièrement orchestrale. Aucun supplément ne figure sur cette édition.

Plus que prometteur sur papier, "Un balcon à la mer" ressemble à une simple esquisse. On sent la pertinence des thèmes, des sujets, et le jeu des comédiens est continuellement de premier ordre. Malheureusement, le tout ne lève que difficilement, ne faisant pas toujours le poids face à la démonstration mécanique, le manque chronique d'émotions et l'alternance entre le passé et le présent qui n'amène finalement que bien peu au résultat en place. Difficile de ne pas lancer l'expression "tout ça pour ça" lorsque le générique fait finalement son apparition.


Cotes

Film5
Présentation4
Suppléments-
Vidéo7
Audio6