Bandit Queen
Koch Lorber Films

Réalisateur: Shekhar Kapur
Année: 1994
Classification: NR
Durée: 119 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Indou (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 26
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Robert Bélanger
7 janvier 2005

"Ceci est une histoire vraie."

"Les animaux, les tambours, les illettrés, les basses castes et les femmes méritent d'être battus." - Citation du "Manu Smriti" (livre religieux hindou)

Ainsi débute "Bandit Queen" du réalisateur Shekhar Kapur (Elizabeth), qui raconte la vie tumultueuse de Phoolan Devi, une femme de basse caste qui, après avoir vécu violence et abus sexuels depuis son enfance, se révolta contre le système et devint la hors-la-loi la plus recherchée de l'histoire de l'Inde. Basé sur le journal personnel qu'elle écrivit en prison après son arrestation en 1983, le film fut initialement banni dans son pays d'origine à cause de la brutalité des scènes de viol et de la nudité. Mme Devi a elle-même tenté, sans succès, de recourir aux tribunaux pour empêcher sa sortie. On est loin des productions à l'eau de rose de Bollywood!

Habitant un petit village de l'Uttar Pradesh au nord de l'Inde, Phoolan a 11 ans lorsque son père la donne en mariage en échange d'une vache et d'une vieille bicyclette rouillée. "Les filles sont un tel fardeau" dira son père alors qu'elle suivra son nouvel époux jusqu'à un village reculé. Ridiculisée par les habitants Thakurs (caste supérieure), battue par les jeunes garçons du voisinage et abusée par son mari, elle finit par fuir, mais est aussitôt kidnappée par un gang de truands et violée par le chef de la bande. Elle retournera dans son village pour être battue et violée à nouveau par la police et les Thakurs. Ses tourments semblent sans fin. Avec l'aide d'un jeune brigand du nom de Vikram, elle formera sa propre bande de rebelles et cherchera vengeance. Parée de son uniforme militaire et de son bandeau rouge, elle deviendra la Déesse des Fleurs, la Rebelle des Ravins, la Reine des Bandits qui, après le massacre de Behmai, sera traquée sans relâche par les forces gouvernementales. Mélange de Robin des Bois et de Jesse James, Phoolan Devi devint un héros et une légende qui marqua l'histoire du pays par sa lutte féroce contre le système des castes et la misogynie.

"Bandit Queen" est un film dur, un constat accablant sur l'inégalité des classes sociales, appuyé par la performance admirable de Seema Biswas dans un rôle difficile. Bien que le réalisateur s'attarde à Phoolan en tant que victime, son personnage n'est pas unidimensionnel puisque, dès les premières images, elle résiste. La rage et le désir de justice, bien que rudimentaire, l'habitent tout autant que la peur. Il faut souligner à cet égard, l'excellent travail du directeur photo Ashok Metha, dont la caméra nerveuse et frénétique, s'agite et tourbillonne, incapable, tout comme son sujet, de contenir cette fureur et cet acharnement qui la dévore. Par contre, le film ne fait qu'effleurer le parcours de hors-la-loi de Phoolan et évacue complètement les réactions, autant des médias que du peuple et du gouvernement, qui ont largement contribué à son statut de figure quasi mythique. "Bandit Queen" paraît, à cet égard, beaucoup trop court.

"Bandit Queen" est présenté en format 1.33:1 et, malgré plusieurs recherches, je ne peux confirmer s'il s'agit du ratio original du film. Il s'agit cependant du même ratio utilisé sur le disque laser. L'image est granuleuse, mais claire et dans l'ensemble la qualité est acceptable. Les couleurs sont riches, mais apparaissent parfois un peu douces et on peut noter une certaine perte au niveau des détails lors des scènes les plus sombres. Un certain fourmillement de l'image est également visible à l'occasion, ainsi que quelques taches et égratignures. Malgré la piste sonore en Dolby Digital 5.1, l'activité demeure concentrée dans les enceintes avant. Les effets ambiophoniques sont peu nombreux sauf quand ils viennent appuyer le bruit des armes. L'excellente trame musicale percutante et envoûtante du célèbre chanteur/compositeur Pakistanais Nusrat Fateh Ali Khan jouit d'une séparation des canaux adéquate et supporte à merveille l'atmosphère du film. Celui-ci est présenté en langue originale Hindi et les sous-titres sont faciles à lire, bien que l'on semble parfois résumer les conversations en une ou deux lignes. La qualité sonore est correcte, sans plus. Les menus sont animés d'extraits du film et accompagnés de musique. Aucun supplément n'est offert sur cette édition.

Divertissant, mais brutal, "Bandit Queen" offre le portrait saisissant d'une femme qui a lutté toute sa vie pour défendre ses convictions, malgré les abus et les injustices qui ont marqué sa vie. La présentation DVD modeste et le manque de suppléments ne justifient peut-être pas un achat, mais certainement une location.

NOTE: libérée en 1994, Phoolan Devi entra en politique en 1996 au sein du parti socialiste Samajwadi. Elle fut assassinée en 2001 à l'âge de 37 ans.


Cotes

Film7
Menu6
Suppléments-
Vidéo6
Audio6