Black Dragon (Qiji)
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur: Jackie Chan
Année: 1989
Classification: PG
Durée: 127 / 106 minutes
Ratio: 2.35:1 / 1.33:1
Anamorphique: Oui
Langue: Cantonais (Mono), Mandarin (Mono)
Sous-titres: Anglais, Française, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-10)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Daniel Cyr
13 décembre 2003

Cette production cinématographique, dont le titre cantonais est "Qiji"qui signifie "Miracles", eut plusieurs autres appellations dans le monde telles "Miracles", "The Canton Godfather", "Mr. Canton and Lady Rose" et "The Chinese Godfather". Le film "Black Dragon" de Jackie Chan est probablement la plus belle création en carrière provenant de ce grand artiste chinois des arts martiaux… Il est aussi le grand maître d'œuvre de ce projet. En plus de réaliser ce film, il en fut le scénariste, l'acteur principal et, comme à son habitude, le chorégraphe des scènes de combats en plus d'être cascadeur. "Black Dragon" est en fait un mélodrame comique d'une nouvelle version asiatique et à la sauce Kung Fu des très remarquables classiques Lady for a Day de 1933 et d'une autre nouvelle version de 1961 Pocketful of Miracles réalisé tous les deux par le légendaire Frank Capra.

L'histoire se déroule à Hong Kong dans les années trente. Un jeune homme, 'Charlie' Cheng Wah Kuo (Jackie Chan) qui revient au pays, vient en aide bien malgré lui d'un grand patron de la pègre chinoise. Ce dernier, victime possiblement d'une crise cardiaque, pointe du doigt Charlie et essai de dire quelque chose, mais n'y arrive pas et meurt… les autres membres du gang croient à tort bien évidemment que Charlie est choisi comme son digne remplaçant. Ce dernier, est complètement abasourdi par la tournure des événements puisqu'il ne peut exprimer vraiment son opinion dans ce tourbillon effréné. Maintenant devenu patron d'une Triade chinoise (mafia en Chine), il devient propriétaire du Ritz, une boîte de nuit où se produit la fortement séduisante chanteuse Luming Yang (Anita Mui), de laquelle il tombera amoureux.

Au cours de cette aventure loufoque, Charlie devra affronter l'adversité qui vient de toutes parts, fera face à une Triade rivale (Black Dragon), viendra en aide à madame Kao (Ah Lei Gua), la vendeuse de roses "porteuses de chance" et qui fît croire dans de nombreuses lettres à sa fille qu'elle était mariée et riche, mais celle-ci est en route avec son futur époux et sa belle-famille pour la visiter, et c'est lui Charlie qui l'aidera à se sortir de ce pétrin. Et pour finir, il devra affronter un officier de police (Siu-Tin Lei) qui désire mettre un terme à ses affaires.

Cette production chinoise n'est pas proprement dite un film d'arts martiaux comme nous a habitué par le passé Jackie Chan. Bien sûr qu'il y a des combats amusants et chorégraphiés magistralement par ce comédien surdoué. Mais étonnamment, il y en a très peu puisqu'il a plutôt misé cette fois-ci sur le côté burlesque et les situations abracadabrantes, dont par exemple la scène très vaudevillesque où la chanteuse Luming Yang désire quitter son bureau et que Charlie essaie maladroitement de l'en empêcher en s'accrochant à sa robe, mais finira par la mettre en morceaux. Cette séquence d'une durée de cinq minutes est malheureusement totalement absente sur la version américaine, format plein écran.

Bref, Jackie Chan interprète son personnage dans un style analogue à celui de Buster Keaton. Avec "Black Dragon", il prouve enfin à ses détracteurs qu'il est bien plus qu'un simple acteur de Kung Fu. Ce film interprété en langue cantonaise, est le travail le plus soigné et le plus mémorable de toute sa carrière. Les décors sont somptueux et reflètent parfaitement l'époque de la grande dépression en Chine. Les costumes sont magnifiques et très colorés.

Les cascades sont savoureuses et très surprenantes notamment dans la scène où Charlie est aux prises avec la Triade rivale dans un entrepôt de cordes. Il danse, saute, culbute, dégringole, plonge aux travers des cordes… une cascade à vous couper le souffle! Les comédiens sont tous à la hauteur et plus particulièrement l'actrice Anita Mui qui soit dit en passant, chante merveilleusement bien avec sa voix chaude et sensuelle. Elle donne parfaitement le change à Jackie Chan principalement dans les situations comiques.

Je vous conseille de regarder la version panoramique plutôt que la version plein écran pour plusieurs bonnes raisons. Primo, elle est plus longue de vingt et une minutes; secundo, la définition générale de l'image est supérieure. La finesse des détails est également à la hauteur de nos attentes. Les couleurs sont plus vives et très bien gérées, les rouges et les bleus sont d'une excellente tenue. Les tons de chair sont plus naturels et justes. La portion contraste est bien traitée et la photographie est superbe et les plans de caméra sont irréprochables; tertio, je préfère écouter le film en cantonnais où les dialogues sont nets, intelligibles et naturels, lire un sous-titre en français que d'entendre une très mauvaise traduction anglaise où le son est particulièrement exécrable.

Il y a très peu de suppléments à vous mettre sous la dent sur ce DVD… Premièrement, une brève biographie et filmographie de Jackie Chan. Deuxièmement, vous pouvez regarder le film avec la trame sonore uniquement, ce qui est à mon avis sans intérêt.

En conclusion, même si vous n'êtes pas véritablement un groupie des films de Kung Fu ou de Jackie Chan, voici la chance de découvrir ce savoureux petit film qui vous amusera tout au long des cent vingt-sept minutes que dure cette histoire rocambolesque. Il s'agit là d'un investissement qui en vaut réellement la peine.


Cotes

Film6
Menu2
Suppléments1
Vidéo6
Audio6