Bon Voyage
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur: Jean-Paul Rappeneau
Année: 2003
Classification: 14A
Durée: 115 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Portugais, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Frédéric Gouin
31 août 2004

Jean-Paul Rappeneau est un réalisateur qui jouit d'une grande renommée. Scénariste et réalisateur des films Le Hussard sur le toit et Cyrano de Bergerac, Rappeneau s'est forgé une réputation de perfectionniste en faisant peu de films, mais offrant de la grande qualité. Malgré que le public français a boudé son dernier film, "Bon Voyage" a néanmoins reçu plus de 11 nominations aux Césars 2004, dont "Meilleur film" et "Meilleur réalisateur".

Au mois de juin 1940, l'armée allemande se dirige vers Paris. Le gratin mondain ne pense qu'à une chose, soit de fuir vers Bordeaux. Viviane (Isabelle Adjani) est l'une d'entre elles. Actrice très populaire, elle a les hommes à ses pieds et elle sait très bien comment les manipuler. Tout d'abord, il y a Frédéric (Grégori Dérangère), un jeune écrivain qui se fait embarquer dans une histoire rocambolesque à cause des erreurs de Viviane. Celle-ci contrôle également les ficelles de Jean-Étienne Beaufort (Gérard Depardieu), un ministre pas très rigoureux. Frédéric rencontre, dans des circonstances peu habituelles, un voyou du nom de Raoul (Yvan Attal). Ensemble, ils vont aider un scientifique (Jean-Marc Sthelé) et sa ravissante assistante Camille (Virginie Ledoyen) à fuir la France, car ils possèdent un produit qui pourrait aider les Allemands à gagner la guerre. Le destin de chacun d'entre eux va se croiser dans un mélange de comédie de vaudeville, de suspense et de film d'espionnage.

Le menu du DVD regroupe certains éléments du film: un passeport, un revolver, des cartes géographiques et des photographies des acteurs principaux. Le menu est statique et sans musique. Comme supplément, il est possible d'écouter une piste de commentaires de Jean-Paul Rappeneau qui ne fait pas que décrire l'action à l'écran. Il apporte des notions historiques, explique le choix des décors, le choix des acteurs secondaires, etc. Dans la scène de Depardieu dans la chambre d'hôtel, on apprend que celui-ci n'allait pas bien ce jour-là (c'est-à-dire, il était ivre). Rappeneau raconte comme cette scène avait été difficile à tourner et comment celle-ci a été son pire souvenir de tournage. Il n'en veut pas directement à Depardieu, car celui-ci avait pas mal de souci personnel durant le tournage. Des bandes-annonces complètent les suppléments.

Du point de vue technique, l'image est vraiment très bonne. Rappeneau a pris soin de nombreux détails lors du tournage pour offrir une réalisation soignée. Celle-ci est bien représentée par la qualité de l'image. Les couleurs sont bien définies et bien contrastantes. Les scènes sombres offrent une luminosité intéressante permettant de ne rien perdre de l'image. Il n'y a pas de défaut apparent. La piste audio est aussi excellente. Elle utilise une ambiophonie adéquatement lorsque désirée. Les dialogues sont clairs et précis.

Malgré un jeu d'acteur juste et intéressant, une mise en scène soignée, une toile de fond historique et un scénario mixant plusieurs genres, le film manque un petit quelque chose pour me combler. Je suis resté sur ma faim lorsque j'ai vu le générique défiler devant mes yeux. Peut-être que je m'attendais à trop. Il faut dire que le scénario se tisse comme une toile d'araignée durant le visionnement laissant entrevoir une finale explosive, qui ne vient finalement pas. Il n'en reste pas moins que c'est un film divertissant et distrayant.


Cotes

Film7
Menu2
Suppléments5
Vidéo9
Audio8