Brasserie Romantique
TVA Films / A-Z Films

Réalisateur: Joël Vanhoebrouck
Année: 2012
Classification: G (QC)
Durée: 102 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 10
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 824255021500

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
16 mai 2015

La soirée de la St-Valentin, on s'entend, ce sont les vendeurs de fleurs et de chocolats ainsi que les restaurateurs qui en profitent. C'est leur journée la plus folle dans leur livre de rendez-vous et tout doit fonctionner sur des roulettes. Pascaline (Sara De Roo) y tient alors qu'elle a prévu un menu d'amour pour ses clients dans le restaurant qu'elle tient avec son frère Angelo (Axel Daeseleire). Les imprévus de la St-Valentin débutent dans la cuisine, alors que le serveur Lesley (Wouter Hendrickx) est en retard et la fille d'Angello fait à sa tête. Une mosaïque de clients vient mêler les cartes dès le départ, menant la soirée en un désastre irréparable pour plusieurs d'entre eux, y compris leurs hôtes.

Il y a Walter (Mathijs Scheepers) qui stresse en attendant sa "blind date" Sylvia (Tine Embrechts), Roos (Barbara Sarafian) qui s'ennuie décidant de dire à son occupé mari Paul (Filip Peeters) qu'elle a un amant et Mia (Ruth Becquart) la chocolatière qui avale ses propres confiseries empoisonnées en guise de suicide, se faisant charmer par le serveur qui est finalement arrivé. Les pires sont probablement ceux qui ne se sont pas présentés (comme vous diront la plupart des restaurateurs). En plus qu'Angelo cale bouteille après bouteille au travers de la préparation de tartares et d'huîtres, Frank (Koen De Bouw), l'amant de Pascaline d'il y a plus de 20 ans se présente et la somme de le suivre à Buenos Aires. Rien ne va plus.

Tournée de façon rien de spécial par le réalisateur belge Joël Vanhoebrouck, le film flamand "Brasserie romantique" ("Brasserie Romantiek" de son nom original) ennui le spectateur dans son déroulement, mais ce sont les histoires de chacun des personnages, même si décousus de sens, qui le gardera attentif. Le scénario de Jean-Claude Van Rijckeghem et Pat Van Beirs nous rend curieux ou plutôt voyeur dans les affaires amoureuses d'une douzaine de personnages qui nous font réagir d'une façon ou d'une autre. Cette comédie dramatique fait partie d'une série baptisée "Faits Divers" par le fond néerlandais "Vlaams Audiovisueel" et inclus entre autres les films Dennis van Rita de Hilde Van Mieghem, Vidange Perdue de Geoffrey Enthoven et Practical Pistol Shooting de Willem Thijssen. Cette série se veut, comme ce film, un survol de la vie ordinaire où des personnages vivent des événements qui les sortent de leur routine.

On nous propose un DVD de base, remplis de bandes-annonces en guise de suppléments. La qualité audiovisuelle est bien, sans rien de plus. Il y a peu d'accentuation de contour, les couleurs semblent fidèles et les contrastes sont suffisamment corrects pour tout bien voir dans les scènes plus sombres. L'audio est aussi simple que les plans de caméras du film, rien de bien mémorable.

Un long-métrage qui ne révolutionnera certainement pas le septième art. Notez en plus que c'est un film sur lequel mes collaborateurs avaient levé le nez et la curiosité de ce fait m'a emporté vers son écoute. Légèrement amusant, j'aurais du mal à vous le recommander dans votre menu, car ses thèmes ne sont pas assez développés pour être intéressants.


Cotes

Film4
Présentation3
Suppléments1
Vidéo5
Audio4