La bride sur le cou
Koch Entertainment

Réalisateurs: Roger Vadim, Jean Aurel, J.D. Trop
Année: 1961
Classification:
Durée: 91 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (Mono)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 17
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
15 avril 2007

Il fut une époque où tout ce que touchait Brigitte Bardot se transformait en or. Bombe sexuelle incontestée du cinéma français des années soixante, l'actrice, suite à sa prestation dans le très chaud (pour l'époque du moins!) Et Dieu créa la femme de Roger Vadim ensorcela tous les Français et battit pour quelque temps tous les records au box-office de la mère patrie. Il fallut plusieurs années au public pour s'apercevoir qu'au-delà de sa beauté, la pulpeuse actrice avait un talent limité et les scénarios qu'on lui proposait étaient assez souvent quelconques. Peut-être un peu grâce à sa relation amoureuse avec le réalisateur à succès Vadim, Bardot su tout de même tirer son épingle du jeu et se maintint au sommet jusqu'à sa retraite précoce, qu'elle décida au moment où ses charmes se tarissaient.

Avec "La bride sur du cou", long-métrage de Roger Vadim sorti en 1960 en pleine "bardolâtrie" on est en présence d'un exemple parfait de la collaboration des deux amants. Brigitte y joue le rôle d'une mannequin ingénue qui, ayant surpris son fiancé du moment en train de courtiser une autre femme décide de le rendre jaloux en draguant quelques jeunes hommes de son entourage. D'abord insensible à ce chantage, l'amant s'en inquiétera de plus en plus ... jusqu'au dénouement final.

Mi-drame mi-comédie, "La bride sur du cou", possède un scénario typique des films de Bardot. Elle y joue la jeune ingénue sensuelle, sûre d'elle-même, mais aussi sensible aux avances des machos peu subtils qui l'entourent. Entre deux répliques nunuches et à demi vêtue, elle se fend d'un sourire dévastateur ou d'une moue ravageuse et le tour est joué. Ni un grand film ni un navet, cette œuvre de Vadim reste tout de même charmante. Pour les nostalgiques de Bardot ou ceux qui en ont entendu parler, mais la connaissent peu.

Pour ceux et celles aussi qui aiment bien un petit voyage anthropologique et sociologique dans le Paris de 1960 avec ses boîtes de nuit, ses chansonnettes, ses Citroën et ses relations hommes-femmes typiquement archaïques!

Au niveau de la qualité vidéo, le noir et blanc bien nuancé du film de l'époque a plutôt été bien reproduit dans le transfert. Avec tous les tons de gris bien représentés. Malheureusement, c'est la direction photo qui laisse un peu à désirer et qui ne fait pas utilisation de toutes les possibilités du noir et blanc. La définition par contre laisse un peu à désirer, peut-être du autant à l'utilisation systématique de filtres de diffusion pour embellir les vedettes lors du tournage qu'à la qualité du transfert. Pour l'audio, une bonne qualité de transfert nous permet une bonne compréhension des dialogues et une bonne présence des ambiances sonores comme la musique et les effets sonores, et ce, tant pour les extérieurs (comme la course de bobsleigh) que pour les intérieurs. Il n'y a pas de suppléments sur ce DVD.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments-
Vidéo7
Audio7