Les brigades du tigre
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateurs: Jérôme Cornuau, François Cornuau
Année: 2006
Classification: 14A
Durée: 125 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
27 février 2008

Il est pratiquement impossible de trouver une meilleure distribution que celle de "Les brigades du tigre". Dans le désordre, il y a Clovis Cornillac, Diane Kruger, Édouard Baer, Olivier Gourmet, Jacques Gamblin et Gérard Jugnot. Pourtant, le film qui provient de l'Hexagone n'a jamais pris l'affiche officiellement dans les cinémas québécois. Une bévue de plus en plus répandue qui est sauvée in extremis par la sortie du DVD. De quoi réconcilier les amateurs de cinéma maison.

En France au début du 20e siècle, une brigade policière spéciale vient d'être formée : celle du Tigre. Ces hommes de choix, généralement incorruptibles et passionnés par leur travail, sont là pour faire le ménage, arrêter les bonnes personnes et rétablir l'ordre. Mais leur boulot n'est pas toujours de tout repos. Un complot russe se trame, des alliances se forment et se défont au gré du vent et un bandit cambriole mystérieusement une diligence sans partir avec l'argent. Pour y voir plus clair, le commissaire Valentin (Cornillac) est de la partie et malgré ses techniques choc, pratiquement rien ne peut l'arrêter.

Sur plusieurs aspects, "Les brigades du tigre" ressemble à l'excellent The Untouchables. Les deux longs-métrages proviennent de vieilles séries télévisées, l'époque est presque la même, des flics vêtus avec beaucoup de classe doivent combattre un crime organisé de plus en plus influent et les scènes de mitraillettes ne manquent pas. Mais là s'arrêtent les comparaisons avec l'opus nettement plus fascinant et élégant de Brian De Palma. Pour le cinéaste Jérôme Cornuau, ce n'est pas le scénario prévisible et attendu qui mérite l'intérêt ou même les liens historiques, mais le côté divertissement et les longues séquences d'action.

Ce parti pris, sans révéler de nombreuses surprises, s'affiche néanmoins clairement. Cela n'empêche pas la réalisation académique d'être soignée, l'histoire de se dérouler sans faux pas majeur et la distribution de jouer avec beaucoup d'énergie. Entre un intense Clovis Cornillac, une suave Diane Kruger et un Gérard Jugnot qui n'apparaît pas assez souvent, ce sont les petits rôles qui sont les mieux définis. Jacques Gamblin, éblouissant dans Holy Lola, offre une autre composition très physique, alors que Stefano Accorsi, remarqué dans l'intrigant La faute à Fidel, est d'une sobriété à toute épreuve. Et il y a le "couple" comique, Édouard Baer et Olivier Gourmet, qui ne manque pas une occasion pour faire rire au passage.

La très jolie musique des compositeurs Claude Bolling et Olivier Floriot s'avère une valeur ajoutée tant les mélodies donnent de la personnalité, campant efficacement le mystère, la tension et le drame. Les pistes sonores francophones sont très efficaces, remplissant les différentes enceintes de bruits de révolvers, de touches de machines à écrire et de sabots de chevaux. En tout temps, les voix s'entendent parfaitement. Et un public anglophone pourra suivre l'intrigue, car il y a des sous-titres blancs qui sont de la partie. La solide photographie offre des images soignées, entre couleurs délavées et touche de sépia. Sans doute que la luminosité est un peu trop présente et que du blocage se fait remarquer. Cela n'est pas la fin du monde, le niveau des contrastes est généralement au point, tout comme la définition des contours.

La pochette cherche à faire simple, un peu trop d'ailleurs. Elle ne montre que cinq personnages armés qui regardent devant eux. Une image qui a déjà été vue mille fois. Le menu principal du DVD reprend cette pose, prenant soin de tout demeurer statique. La pièce instrumentale qui y joue s'avère cependant très agréable pour les oreilles. Mais peut-être pas au point de faire accepter l'absence totale de suppléments.

Honnête mélange d'action, de suspense et d'humour, "Les brigades du tigre" ne cherche pas à révolutionner le septième art, loin de là. Il s'agit seulement d'une occasion d'être diverti pendant deux heures en compagnie de stars qui prennent un vilain plaisir à jouer de la gâchette. Un moment de détente qui aurait très bien pu (dû?) se dérouler dans une salle de cinéma.


Cotes

Film6
Présentation4
Suppléments-
Vidéo7
Audio8