Les Bureaux de Dieu
Filmoption International / TVA Films

Réalisateur: Claire Simon
Année: 2008
Classification: G (QC)
Durée: 122 minutes
Ratio: 1.77:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 824255008051

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
14 juin 2012

La fécondation demeure sans doute l'un des sujets les plus complexes que le monde nous n'ait jamais donné. Par sa particularité à toucher autant personnellement l'être humain, autant niveau social que religieux, cette notion ne laisse personne indifférent. Toutefois, elle apparaît difficile à transmettre malgré toutes les bonnes volontés à vouloir la transposer sur grand écran tant le sujet demeure vaste. Toutefois, la réalisatrice Claire Simon à réussi le défi d'offrir un film intelligent et bien élaboré sur les différents facteurs que doivent prendre en compte les jeunes femmes sur la notion de la grossesse. À l'image du sexe, le film "Les Bureaux de Dieu" nous prouve que les tabous sur des sujets tels que les moyens de contraception ainsi que l'état de grossesse sont toujours des éléments qui rendent plusieurs parents mal à l'aise face à leurs enfants qui ne demandent qu'à mieux comprendre leurs besoins.

Par l'entremise d'une approche de docu-fiction, la cinéaste nous propose différents sketchs tirés de véritables entrevues entre des conseillères en planification familiale et des femmes ou des adolescentes qui veulent avorter ou éviter une grossesse. Par l'entremise de conseillère sociale, les spectateurs suivent des thérapies sous le questionnement comment la libération sexuelle est elle possible pour les jeunes femmes? Parmi les rencontres proposées, nous retrouvons la jeune Djamila qui aimerait prendre la pilule parce que sa relation avec son copain est devenue sérieuse. Une autre où Zoé vit une relation compliquée avec sa mère qui lui procure les condoms tout en la traitant de putains. Tandis que Maria Angela désire de son côté savoir si elle est enceinte par peur des représailles de son entourage. Anne, Denise, Marta, Yasmine, Milena sont les conseillères qui reçoivent et écoutent chacune d'elles se demandant comment la liberté sexuelle est-elle possible? Dans les bureaux de Dieu on rit, on pleure et on est débordé. On y danse, on y fume sur le balcon, on y vient incognito raconter son histoire ordinaire ou hallucinante.

Principalement composé d'un regard franc et direct sur cet aspect de la vie qui dicte la condition des femmes, la réalisatrice nous propose une œuvre pertinente qui pourrait devenir très utile pour les jeunes femmes trop gênées pour traiter de certains sujets avec leurs parents. Tout en démontrant en 2000 que l'éveil sexuel chez les jeunes femmes est toujours tabou dans le monde, la cinéaste nous fait rencontrer des jeunes filles qui se voient obligées de se présenter devant une inconnue pour parler de leurs problèmes. C'est pour cette raison même que les jeunes patientes qui n'ont jamais pu parler de règles ou de contraception avec leurs parents que les films nous poussent à réfléchir en tant que parent. Vaut-il mieux faire l'autruche au point que nos enfants aillent cogner à la porte d'étranger afin de trouver des solutions à leurs problèmes ou simplement être assez mature pour mettre ses propres préjugés de côté afin de leur offrir une écoute attentive? Après mure réflexion, nous remarquons que les différents cas auraient pu être facilement réglés par des parents plus attentifs. En fait, à cause d'un simple malaise éprouvé par les divers protagonistes de pouvoir parler à leurs parents que la production trouve toute sa pertinence. Pourquoi autant de tabous à propos du sexe et de la contraception? Surtout, pourquoi éprouvons-nous autant de gêne à parler d'un facteur aussi naturel avec nos enfants au point de mettre en danger leur vie par l'ignorance? Malgré les questions fortes qu'elle nous propose, la cinéaste Claire Simon n'essaie jamais de nous offrir de véritables réponses, mais elle nous accorde par sa démarche une confiance absolue afin que nous puissions les trouver par nous-mêmes. Composé d'une jolie distribution qui nous permet d'oublier que les intervenants sont tout d'abord des comédiens, ceux-ci rehaussent tous les efforts déployés par la metteuse en scène afin de brosser un portrait hyperréaliste d'un aspect de la vie des femmes d'aujourd'hui, et elle parvient à relever le très grand défi de reproduire avec un naturel époustouflant, la relation d'écoute.

Au niveau technique, le tout se révèle assez rudimentaire. Proposant une image aux couleurs délavées et un problème de contraste évident, l'ensemble visuel de cette production ne projette rien de très reluisant à nos yeux. Toutefois, le facteur le plus dérangeant lors de son visionnement demeure l'audio. Étant aux prises avec un volume très faible, cette production reste difficile à suivre tant que nous avons de la difficulté à bien entendre les dialogues et cela même si on monte notre chaîne audio au maximum.

Composé avant tout d'un contenu bien recherché, le visionnement du film "Les Bureaux de Dieu" s'avère un parfait outil afin d'aider les parents à entamer une discussion avec leurs adolescentes sur des sujets délicats.


Cotes

Film9
Présentation8
Suppléments-
Vidéo6
Audio4