Harmonium
Film Movement

Réalisateur: Koji Fukada
Année: 2016
Classification: NR
Durée: 120 minutes
Ratio: 1.66:1
Anamorphique: Oui
Langue: Japonais (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 859686006222

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
25 novembre 2017

Prix du jury de la section "Un certain regard à Cannes" en 2016, "Harmonium" est un drame inquiétant qui vaut son pesant d'or.

Un homme (Tadanobu Asano) qui vient de sortir de prison est accueilli par une famille, dont le père et ancien ami (Kanji Furutachi) lui procure un emploi. L'intégration à la société ne se déroule toutefois pas comme prévu...

Cinéaste encore trop peu connu, Kôji Fukada propose avec ce film une exploration des non-dits qui finissent par plomber une famille japonaise. Mélo de classe dont une surprise de taille apparaissant à mi-chemin bouleverse complètement la donne, le récit qui débute lentement est tour à tour sensible, surprenant et émouvant. La réalisation est au service des personnages, qui sont défendus par des interprètes épatants. S'il n'y a rien de flamboyant au menu, l'impact que propose le long-métrage est décuplé une fois la tombée du générique final, qui ne s'oubliera pas de sitôt.

La musique à l'harmonium ne peut que séduire les oreilles. Les pistes sonores subtilement immersives font ressortir des enceintes des bruits d'instruments, de métronome, de véhicules et de machines. Les voix sont claires et afin de saisir les dialogues, il y a de visibles sous-titres anglophones. Les détails dominent les images. Bien que les images peuvent paraître un peu pâles, la définition des contours demeurent justes et les contrastes ne déçoivent jamais.

L'élégante pochette blanchâtre montre un homme qui détruit une protection, une pureté. Le menu principal du disque propose plutôt des gens qui sont endormis en plein air. L'ensemble statique est agrémenté d'une pièce musicale harmonieuse. Les suppléments comprennent des bandes-annonces, le très absurde court-métrage "Birds" du même réalisateur et une entrevue authentique avec l'acteur Kanjui Furutachi.

Ayant été présenté un peu partout sur la planète sans officiellement avoir pris l'affiche au Québec (il était de la programmation du Festival du nouveau cinéma de Montréal), "Harmonium" est un petit bijou. Une oeuvre en apparence inoffensive qui grandit sur le spectateur, jusqu'à le fasciner et ultimement l'ébranler. Un tour de force qui en déboussolera plus d'un.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments4
Vidéo7
Audio7