Agent Hamilton: Dans l'intérêt de la nation
TVA Films / Niagara Films

Réalisateur: Kathrine Windfeld
Année: 2011
Classification: 13+ (QC)
Durée: 105 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 824255020848

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
19 octobre 2014

Franchise qui nous vient directement de la Suède, "Agent Hamilton" a déjà quelques titres en banque depuis 1989, mais plus particulièrement, deux parus en 2012. Franchise totalement inconnue de mon côté, je me suis tout de même laissé tenter par le premier opus de la série mettant en vedette Mikael Persbrandt que l'on a pu voir sous les traits de Beorn dans The Hobbit et dans L'hypnotiseur où il tenait le rôle principal. Considérer comme le petit frère des James Bond et Jason Bourne de ce monde, "Agent Hamilton: Dans l'intérêt de la nation" est réalisé par Kathrine Windfeld. Étant un grand amateur de l'agent 007, j'avais bien hâte de voir si Hamilton était de taille.

Hamilton, c'est son nom. Agent des services secrets, c'est son métier. Sans scrupule et donnant tout ce qu'il a pour mener à bien sa mission, l'agent Carl Hamilton est envoyé à l'étranger pour infiltrer une organisation mafieuse spécialisée dans le trafic d'armes. Alors qu'il est sur le point d'identifier l'acheteur au cours d'une transaction, le groupe est attaqué par une tierce partie lourdement armée. Toutes les personnes présentes sur le terrain pour la transaction sont éliminées, sauf une, bien évidemment. Voulant à tout prix savoir qui est derrière tout ça, Hamilton entreprendra une poursuite qui le mènera à travers le monde pour finalement découvrir la vérité.

Le film nous arrive dans un boîtier standard où l'on peut voir le personnage principal sur la pochette. Aucun menu n'est présent, à l'insertion du disque, quelques bandes-annonces débutent donc celle du deuxième opus de la franchise "Agent Hamilton" avec Détention secrète et la nouvelle mouture du classique La Belle et la Bête. Ces aperçus constituent également les seuls suppléments sur le disque. Au niveau technique, le transfert vidéo est correct, mais laisse entrevoir quelques problèmes ici et là. À quelques occasions, on dirait que le focus n'y est pas et l'image devient un peu floue et à un autre endroit, on remarque le contour du personnage d'Hamilton qui se dédouble. Malgré ça, on n'est pas envahi par les problèmes et le reste du film se déroule bien. L'image est claire, les couleurs sont belles, même si l'ensemble aurait pu être un peu plus éclatant. Pour l'audio, la piste présente offre une belle ambiance, mais les dialogues se perdent quelques fois à travers le bruit et j'ai dû hausser le volume pour bien comprendre. Toutefois, on plonge littéralement dans le feu de l'action.

Au final, la phrase que l'on retrouve à l'arrière du boîtier n'est pas tout à fait vraie. Hamilton n'est pas à la hauteur et est loin de James Bond et Jason Bourne. Malgré un thriller intéressant, ça n'égale aucunement les personnages d'Ian Flemming et de Robert Ludlom. Par contre, dans son propre style, le film nous fait passer un bon moment et j'ai bien hâte de voir la suite que TVA Films nous promet pour le mois de décembre.


Cotes

Film6
Présentation2
Suppléments-
Vidéo7
Audio7