Hana-bi [Blu-ray]
Film Movement

Réalisateur: Takeshi Kitano
Année: 1997
Classification: NR
Durée: 103 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Japonais (DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 859686006284

Ce disque Blu-ray est disponible chez:

Selon Martin Gignac
7 septembre 2017

"Hana-bi" fête son 20e anniversaire avec une nouvelle édition Blu-ray. L'occasion par excellence de revoir le chef-d'oeuvre de Takeshi Kitano qui n'a pas pris une ride.

Fragilisé par la mort de sa fille et la maladie de sa femme, un ancien flic (Beat Takeshi) tente de trouver de l'argent pour pouvoir faire un dernier voyage, se mettant rapidement à des yakuzas.

Lion d'Or en 1997, "Hana-bi" représente la quintessence du cinéma de son auteur. On retrouve sa fascination jouissive pour la violence sanglante dirigée par le chaos et l'absurde. Le tout est doublé d'un regard romanesque empreint de sentimentalité et de poésie. Le mélange, explosif, est d'une singulière beauté, faisant à la fois rire et sangloter. La mise en scène parfaitement millimétrée au rythme lent permet de s'investir d'une atmosphère particulière, alors que l'interprétation habitée laisse une grande part aux silences.

La photographie merveilleuse peuplée de peintures et de plages désertes en dit long sur les personnages. L'image précise et détaillée offre des teintes séduisantes, une onctueuse palette de couleurs et des contrastes généralement homogènes. La musique enivrante de l'illustre Joe Hisaishi (le compositeur fétiche de Miyazaki) envoûte allègrement. La piste sonore délicatement immersive faire ressortir des enceintes des bruits de balles, de sirènes et de bourrasques. Les voix sont claires et il y a de visibles sous-titres blancs en anglais afin de comprendre les dialogues en japonais.

Un instructif livret se trouve dans cette édition. La pochette orangée à l'effigie du protagoniste et d'un feu d'artifice (lors de sa sortie, le film fut appelé "Fireworks" aux États-Unis) est douce et kitch à la fois. Le menu principal du disque offre plutôt un habile montage de scènes et une mélodie tristounette. Les suppléments comprennent une éclairante piste de commentaires du journaliste David Fear, un documentaire sur l'univers du cinéaste et six bandes-annonces diverses.

"Hana-bi" est un joyau incandescent qui prend son temps à se révéler. On y retrouve tout ce qui fait le charme de Kitano, avec un surplus de sentiments, d'émotions et de lyrisme. Un sommet encore inégalé dans sa filmographie (Sonatine s'en rapproche) qui se doit de figurer dans n'importe quelle collection de cinéphiles sérieux.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments6
Vidéo8
Audio7