Anatomie d'un double crime (Marshland)
TVA Films / A-Z Films

Réalisateur: Alberto Rodríguez
Année: 2014
Classification: 13+ (QC)
Durée: 105 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Espagnol (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 824255022484

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
19 décembre 2015

Fort de ses dix prix Goya (les Oscars espagnols) dont celui du meilleur film, "Anatomie d'un double meurtre" est un suspense maîtrisé et de qualité dont le scénario laisse toutefois à désirer.

Dans l'Andalousie des années 80, deux flics qui sont aux antipodes l'un de l'autre enquêtent sur la disparition et le meurtre de deux adolescentes. Personne ne veut parler dans cette petite ville qui est entourée de dangereux marécages.

"Anatomie d'un double meurtre" est un divertissement exemplaire si l'on ferme ses yeux sur son originalité. Réalisé adroitement par Alberto Rodriguez, interprété avec intensité par des acteurs aguerris et se permettant même de faire des liens historiques et politiques, le long-métrage chargé à bloc ne tarde pas à captiver. Dommage que son histoire, prévisible et déjà-vu des dizaines de fois, ne fait que ressasser ce que les True Detective, Zodiac et Seven ont fait avant lui. L'effet de surprise est absent et l'intérêt n'est, malheureusement, plus le même.

C'est dommage parce que la photographie est à couper le souffle. Elle est alimentée par des images stylisées riches en détails. La palette de couleurs dans des tons de bruns et de jaunes campe habilement l'atmosphère et bien que les contrastes ne soient pas parfaitement homogènes, ils ne gâchent en rien l'impact. La musique mélodique à souhait amène une ambiance particulière au récit. Les pistes sonores en Dolby Digital 5.1 sont précises, faisant ressortir des différents haut-parleurs des bruits de balles et d'oiseaux. Les voix espagnoles sont exemplaires. Sauf que pour tout saisir, mieux vaut peut-être insérer les sous-titres blancs en anglais ou en français qui sont trop petits, ou opter pour le potable doublage dans la langue de Molière.

La pochette jaunâtre pleine de pluie et de nuages gris donne une bonne idée de ce qui attend le cinéphile. Le menu principal du disque est similaire. Il est statique, bercé par un air musical de circonstance. Les seuls et uniques suppléments sont constitués de bandes-annonces.

"Anatomie d'un double meurtre" représente du travail très bien fait. On sent un grand soin apporté aux textures et aux personnages, à la psychologie des âmes et à cette façon d'interroger la société. Si seulement la trame narrative ne lorgnait pas autant vers des classiques du genre qui étaient, bien entendu, largement supérieurs. Reste cette possibilité de constater que le cinéma espagnol peut frayer avec le thriller et qu'il y a d'autres auteurs à découvrir que Pedro Almodovar.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments1
Vidéo7
Audio7