Le bon plaisir
Koch Entertainment / MK2

Réalisateur: Francis Girod
Année: 1983
Classification:
Durée: 108 minutes
Ratio: 1.66:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
15 décembre 2007

Il y a un vieux dicton qui dit : cordonnier mal chaussé. Avec le film "Le bon plaisir" de Francis Girod et scénarisé par Françoise Giroud (d'après son roman), on peut dire que c'est un peu le cas. Même si l'écrivaine et politicienne française récemment décédée a pu se baser sur ses années d'expérience dans la fosse aux lions pour écrire ce film, on reste un peu déçu par la légèreté de son scénario. Comme les drames politiques ne sont pas légion, on aurait aimé quelque chose de plus croustillant pour ce long-métrage. Porté par une excellente distribution - Catherine Deneuve, Michel Serrault, Jean-Louis Trintignant - on ne peut quand même pas dire que le film soit totalement raté. C'est juste qu'on s'attendait à plus d'intrigues politiques et à une meilleure incursion dans les rouages de l'État français.

Sorti en 1983, le film de Girod traite d'un scandale politique fictif mettant en jeu la carrière du Président de la République française (Trintignant) qui, étant jeune député montant, avait eu un enfant illégitime d'une maîtresse (Deneuve). Ayant su garder le secret pendant huit ans, le vol d'une lettre personnelle compromettante dans le sac à main de l'ex-amoureuse par un petit brigand (Hyppolite Girardot) déclenchera une suite d'événements mettant en péril le parcours jusqu'alors impeccable du député devenu président. Le ministre de l'intérieur (Serrault) et vieil ami de ce dernier tentera de désamorcer la crise et de mettre la main sur le voleur devenu maître chanteur.

On avait ici réuni tous les éléments nécessaires pour faire un excellent film, mais la faiblesse du scénario et le manque de volonté des créateurs d'en faire un véritable thriller politique pour, au lieu, se concentrer sur le côté psychologique des personnages en crise en fait une demi ratée. Le rôle du jeune voleur est aussi plutôt faible et son absence de motivation réelle affaiblit ses motifs et l'importance de ses gestes. Sinon, le trio d'acteurs vétérans est tout à fait délicieux avec un Trintignant parfait en Président sans scrupules prêt à tout pour sauver sa peau et un Serrault délicieux en flic suprême pris entre son patron et l'affection qu'il porte à l'ancienne maîtresse du président.

Au niveau de la qualité vidéo, rien de bien exceptionnel. Une belle copie, en bon état et bien nettoyée, fût utilisée pour le transfert. Les couleurs manquent cependant de "punch" et la définition de l'image laisse à désirer. Bien entendu la pellicule utilisée à l'époque y est sûrement pour quelque chose. Pour le son, encore là un honnête travail de transfert. Peu de saletés ou de défauts sur la bande audio de la copie de transfert. Les dialogues sont bien définis avec une bonne balance entre les divers éléments comme les bruits ambiants, la musique et les dialogues. Il n'y a pas de suppléments sur ce DVD.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments-
Vidéo7
Audio7