Mon roi (My King)
Film Movement

Réalisateur: Maïwenn
Année: 2015
Classification: G
Durée: 125 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 857692005987

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
24 décembre 2016

Plus à l'aise derrière que devant la caméra, Maïwenn avait offert en 2011 l'excellent film Polisse. Elle récidive avec"Mon roi" qui est une oeuvre beaucoup moins maîtrisée.

Une femme (Emmanuelle Bercot, récompensée à Cannes en 2015) en amour par-dessus la tête avec un bel inconnu (Vincent Cassel) est incapable de percevoir l'emprise néfaste qu'il a sur elle.

Épuisant. C'est sans doute le meilleur terme pour décrire "Mon roi" où tout le monde hurle, crie et s'exaspère pour rien. Dès qu'un personnage ouvre la bouche, c'est pour laisser échapper son fiel et cette situation se répercute pendant 125 longues minutes. Malgré le grand talent des comédiens, ils n'arrivent pas à faire exister ces personnages en deux dimensions et si la mise en scène qui superpose les ellipses n'est pas banale, le scénario pesant et platement symbolique l'est.

La musique dramatique comporte un souffle certain. Les solides pistes sonores utilisent les enceintes pour y faire ressortir des bruits de cris et de mélodies. Les voix sont claires et il y a des sous-titres blancs pour le spectateur anglophone. Des contrastes un peu sombres ne viennent jamais empiéter sur les images détaillées aux teintes précises et à la recommandable palette de couleurs.

La merveilleuse pochette montre un couple qui s'embrasse. Le menu principal du disque est identique. La navigation statique est agrémentée d'un touchant air musical. Les suppléments sont composés de bandes-annonces, d'une scène supprimée inutile où Louis Garrel niaise dans un zoo, d'un bêtisier de 15 minutes qui fait à peine sourire et du très valable "I'm an Actrice", un documentaire de 24 minutes que la cinéaste a réalisé en 2004.

Ce qu'on aurait voulu aimer "Mon roi". Sur papier, son sujet, ses acteurs et son traitement semblent être dans une classe à part. Mais peu importe le nombre de visionnement, l'irritation s'avère palpable et ses défauts se font davantage remarquer que ses qualités. C'est à espérer que Maïween arrive à se ressaisir après ce faux pas.


Cotes

Film5
Présentation5
Suppléments3
Vidéo7
Audio7