Sage femme
MK2 | MILE END

Réalisateur: Martin Provost
Année: 2017
Classification: G (QC)
Durée: 117 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 622406200893

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
15 décembre 2017

Deux des plus grandes actrices françaises jouent ensemble pour la première fois dans "Sage femme", un film qui réchauffe le coeur et rend l'âme plus légère.

Une sage-femme (Catherine Frot) qui voit retontir dans son existence l'ancienne épouse (Catherine Deneuve) de son père vivra une crise existentielle qui risque de la transformer à jamais.

Un long-métrage de Martin Provost (Séraphine, Violette) est toujours un plaisir. Plus accessible, léger et moderne, "Sage femme" traite de famille, de filiation et de valeurs en confrontant les êtres à leurs choix de vie. L'effort a beau être moralisateur à ses heures, une beauté et une humanité s'en dégagent. Le script habilement écrit ne manque pas de douceur et les interprètes livrent des prestations admirables. Catherine Deneuve connaît parfaitement ce genre de rôle fugace et Catherine Frot impressionne par son calme et son intériorité.

La photographie lumineuse est bien desservie par des images détaillées, des teintes solides et une palette de couleurs amples. Seuls les contrastes s'avèrent parfois trop sombres. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est subtilement immersive dans sa façon d'incorporer des bruits de ville et de campagne. Les dialoguent s'entendent parfaitement et de visibles sous-titres blancs sont disponibles pour le cinéphile anglophone.

La pochette verte et ensoleillée qui laisse une grande place à la nature fait apparaître les deux héroïnes complices. Le menu principal du disque, statique et sans musique, permet seulement l'insertion de sous-titres. Il ne faut donc pas chercher de suppléments, car il n'y en a pas.

"Sage femme" est un petit délice, un baume après une journée difficile. S'il n'y a rien de véritablement inédit ou d'original (c'est la fable de la Cigale et de la Fourmi), le travail est si appliqué, l'oeuvre si fignolée et respectueuse de l'intelligence du spectateur que ce dernier ne pourra qu'adhérer à la proposition.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments-
Vidéo7
Audio7