Glory
Film Movement

Réalisateurs: Kristina Grozeva, Petar Valchanov
Année:
Classification: NR
Durée: 101 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Bulgare (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 859686006208

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
15 septembre 2017

Fable tragi-comique sur l'héroïsme moderne, "Glory" rappelle toutes les promesses du jeune cinéma bulgare.

Après avoir trouvé une large somme d'argent, un homme décide de la remettre aux autorités. Ce geste lui cause une certaine célébrité... et bien des maux en retour!

Ce nouveau film des créateurs de The Lesson combine la charge morale de Capra, l'humour désespéré de Kaurismäki et la leçon d'humanité - et de cinéma avec cette caméra à l'épaule parfois tremblotante - des frères Dardenne. Il s'agit d'une parabole sur la société qui est incapable d'accepter ses êtres dénués de cynisme et qui finissent par les broyer. Le récit, qui confronte allègrement les classes sociales, n'est pas toujours subtil. Le scénario facile et trop symbolique s'avère même parfois répétitif. L'interprétation d'ensemble demeure toutefois très satisfaisante et la finale puissante excusera amplement les quelques baisses de régime.

L'absence presque totale de musique met l'emphase sur les nombreux dialogues. Ces derniers deviennent compréhensibles grâce aux visibles sous-titres blancs en anglais. Les pistes sonores subtilement immersives font ressortir des enceintes des bruits de grillons et d'avions. Les images détaillées ne manquent pas de grain. Un léger pépin qui est éclipsé par la précision de la palette de couleurs. Sans être à tout casser, la composition des contrastes sait être homogène aux bons endroits.

La pochette instructive (il y a une citation des réalisateurs et un mot du distributeur) en noir et blanc est ornée de la présence impériale du personnage féminin le plus important. Le menu principal du disque reprend plutôt une pose statique du protagoniste. L'ensemble est accompagné d'une mélodie légère et entraînante. Les suppléments sont composés de bandes-annonces et du très intéressant court-métrage "Helium" d'Anders Water qui s'est mérité un Oscar.

"Glory" traite avec un savoir-faire évident du manque criant de civisme dans la façon des grands de ce monde de récompenser les éléments silencieux, mais importants du quotidien. Si le long-métrage le fait de manière un peu trop lourde et évidente, le message demeure entier, pleinement actuel et toujours essentiel.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo6
Audio7