Best of Everything
Fox Studio Classics
20th Century Fox

Réalisateur: Jean Negulesco
Année: 1959
Classification: PG
Durée: 121 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST, DD40), Espagnol (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
23 mai 2005

Pendant trois ans, la populaire série de la BBC The Office nous a donné un regard particulier sur la vie de bureau, ses espérances, ses opportunités et ses déceptions. Cette année, le réseau de télévision NBC claque la série avec sa copie américaine du même nom, mais ce modèle ne date pas d'hier. En 1957, le film Desk Set (de Walter Lang avec Spencer Tracy et Katharine Hepburn) en traitait, mais pas aussi directement que "The Best of Everything".

Ce film s'ouvre sur la première journée au travail de Caroline Bender (Hope Lange) comme dactylographe dans les bureaux d'un prestigieux éditeur. Tout est calme et relaxe sur l'étage... jusqu'à ce que l'heure d'entrée des employés sonne, nous offrant dès lors le premier regard sur cette machine où les éditeurs passent du travail aux secrétaires qui à leur tour le repasse aux moins anciennes de leurs collègues lorsque ce n'est pas intéressant. Rapidement, Caroline se lie d'amitié avec deux collègues Gregg Adams (Suzy Parker) et April Morrison (Diane Baker) avec qui elle partage un appartement (elle est presque obligée!). April est la fille discrète en amour, alors que Gregg, qui veut devenir actrice, est complètement dans les nuages pour le réalisateur de la pièce pour laquelle elle auditionne. Caroline quant à elle est en amour par-dessus la tête avec son fiancé Eddy (Brett Halsey), mais ce dernier a les yeux ailleurs.

Les scènes de bureau sont très drôles, mais laissent rapidement leur place à des moments plus embarrassants, alors que la plupart des hommes dans cette entreprise sont à moitié saouls et essaient tout le temps de tapoter les jeunes secrétaires. La seule femme en position élevée est l'éditrice Amanda Farrow (Joan Crawford) qui déteste toutes celles en bas d'elle croyant qu'elles veulent toutes la remplacer, elle qui devient vieille. Tout d'abord affirmant le contraire, Caroline vient (à force de se le faire répéter) à vouloir grimper rapidement les échelons de la compagnie. Certaines scènes vont faire frémir les partisans des mouvements égalitaires, comme celle où Caroline ne semble pas dérangée d'avoir plusieurs promotions successives sans avoir d'augmentation de salaire. Il faut dire que ce film de la fin des années 50 est bien de son temps et qu'il ne passerait pas tout à fait de la même façon aujourd'hui avec tout cette hypocrisie du "politiquement correct". Il est bien de son temps aussi alors que la liberté sexuelle semble bien acceptable dans ce milieu de travail, quoique ça ressemble plus à du harcèlement qu'à de la liberté. Comme je disais plus tôt, les hommes du bureau pincent les fesses des filles, le fiancé de Caroline l'appelle comme ça au bureau pour lui dire qu'il a marié une autre femme pendant qu'il était en voyage, les patrons (mariés!) font boire les secrétaires avant de leur faire des propositions, les playboys apportent leurs "accidents" chez le boucher, etc. Le seul homme qui semble encore décent dans tout le bureau est Mike Rice (Stephen Boyd) qui a les yeux sur Caroline, mais est assez gentleman pour ne rien faire, même si les apparences indiquaient le contraire à certains moments donnés.

Ce nouvel ajout à la collection va très bien avec les autres "Studio Classics" de Fox. Le transfert numérique de ce film CinémaScope capturé en couleurs Deluxe est très intéressant par sa texture, son contraste et sa clarté. Aucun artéfact, problème de compression ou poussière n'a été aperçu, que de belles couleurs éclatantes. Côté sonore, tout est clair sans vraiment faire d'impact. Le menu est simple et s'intègre bien au style du film.

Comme supplément, nous sommes accueillis tout d'abord par une piste de commentaires où Rona Jaffe, l'auteure du roman sur lequel ce film est basé, et Sylvia Stoddard, historienne du cinéma entendue sur plusieurs titres de la collection "Studio Classics", alternent séparément leurs commentaires sur le film. Jaffe note les différences entre le livre et le film, et nous amuse avec des anecdotes de sa propre vie de bureau. Pour sa part, Stoddard entre dans les détails du film nous parlant de la mode de l'époque, du design du bureau et plein d'autres sujets intéressants. Un newsreel de la première du film nous est ensuite offert. Ce dernier m'a fait sourire alors que l'on nous montre une secrétaire qui a gagné un concours pour assister à la première du film, à croire que ce genre de concours n'est pas né d'hier! Finalement des bandes-annonces pour le film et d'autres DVD de la même collection (sauf pour le film Laura qui s'est retrouvé dans la collection "Films noirs" de Fox après plusieurs tentative de sortie dans "Studio Classics"). Pour garder une certaine uniformité à la collection, Fox aurait pu s'empêcher de mettre leur annonce antipiratage avec musique électronique, qui nous enlève complètement du "mood" du film.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments5
Vidéo8
Audio6