Boomerang
Fox Film Noir
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: Elia Kazan
Année: 1947
Classification: NR
Durée: 88 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST, Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Robert Bélanger
14 novembre 2008

Ce numéro 16 de la série "Fox Film Noir" a fait son apparition en 2006, mais a rapidement été retiré des tablettes pour une nébuleuse question de droits. Personne n'a jamais su le fond de l'histoire et voilà que deux ans plus tard, l'édition DVD refait surface. Réalisé par Elia Kazan d'après un article de Richard Oursler sur le meurtre crapuleux du prêtre catholique George A. Lambert publié dans le Readers Digest en 1924, "Boomerang" mélange adroitement critique sociale et conflits politiques sur fond de drame judiciaire.

Suite à l'assassinat d'un prêtre qui attendait paisiblement au coin d'une rue, les citoyens horrifiés font pression pour que les autorités trouvent rapidement le coupable. Basé sur une description approximative de témoins, le chef de police Robbie Robinson (Lee J. Cobb) organise une chasse à l'homme qui aboutira à l'arrestation de John Waldron (Arthur Kennedy), un ex-militaire de passage. Celui-ci clamera farouchement son innocence, mais finira par signer des aveux forcés. Le procureur de la couronne Henry Harvey (Dana Andrews) n'est pas convaincu de la culpabilité de Waldron, mais sera confronté à des enjeux politiques quand il questionnera son innocence.

Utilisant une approche semi-documentaire, "Boomerang" place l'intrigue quelques années plus tard que les faits réels et change certains détails, mais en général il demeure fidèle aux événements. La réalisation d'Elia Kazan est fluide et précise, et les longs plans séquences accentuent le réalisme de cette fable sur la justice ou l'accusé n'est qu'un pion dans un affrontement politique entre l'administration municipale en place et l'opposition. La preuve de sa culpabilité devient secondaire, dans cette ville où politiciens, journalistes et regroupements de citoyens ont tous quelque chose à gagner du moment que quelqu'un est envoyé en prison. Seul Henry Harvey est intéressé par la justice et sa démarche est encore plus noble quand on pense qu'il est procureur, pas avocat de la défense. Dana Andrews est parfait dans la peau de Harvey, refusant de céder aux pressions, mais ne tombant jamais dans la caricature de l'avocat idéaliste, et le reste de la distribution (Jane Wyatt, Ed Begly, Lee J. Cobb, Karl Malden, Sam Levene) est impeccable. Le véritable procureur dans cette affaire, Homer Cummings, est devenu plus tard Procureur général des États-Unis.

Le transfert proposé sur cette édition est excellent. La pellicule a été nettoyée et l'image est propre, sauf pour quelques taches et poussières sur la première bobine. Le grain paraît naturel, le niveau des contrastes et des détails est à point, et l'étalement des noirs rend justice aux éclairages contrastés typiques du genre. La piste audio originale mono est bonne, exempte de bruits de fond, de sifflements et de distorsion, et les dialogues sont facilement audibles. La présentation et les menus sont de facture standard et le boîtier, qui utilise l'affiche originale du film, contient un encart de quatre pages avec des notes de productions et le chapitrage.

Au rayon des suppléments, on retrouve une piste audio de commentaires avec les historiens du cinéma Alain Silver et James Ursini, des habitués du genre. Les deux comparses connaissent le tabac et leur propos est toujours intéressant et informatif, allant même jusqu'à aborder le rôle joue par Elia Kazan dans l'enquête de la fameuse HUAC ("House Un-American Activities Committee") pendant la chasse aux communistes des années 1940. On retrouve également une galerie photo, du matériel promotionnel et la bande-annonce du film.

Ça valait la peine d'attendre puisque ce drame judiciaire, qui égratigne l'Amérique moyenne au passage, est solide à tous points de vue. Fortement recommandé, non seulement aux amateurs de films noirs, mais à tous ceux qui apprécient le bon cinéma.


Cotes

Film8
Présentation5
Suppléments6
Vidéo8
Audio7