Black Hawk Down
Deluxe Edition
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur:
Année: 2001
Classification: R
Durée: 144 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Chinois, Thaïlandais
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 3 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca
Le livre sur lequel est basé ce film est disponible chez : Amazon.ca
La piste sonore ce film est disponible chez : Amazon.ca

Selon Martin Albert
15 juin 2003

Habituellement, je commence mes critiques avec l'histoire du film. Bien avec "Black Hawk Down" c'est plus compliqué que cela, car il n'y a pas vraiment d'histoire, plutôt une suite d'événements. Tout commence le 3 octobre 1993 par une mission secrète d'une demi-heure dans la zone hostile de la ville de Mogadishu, capitale de la Somalie, dans le but d'y extraire Mohammed Farah Aidid, le chef d'un groupe militaire civil qui a pris contrôle de la nourriture donnée comme aide humanitaire de la part des Nations Unies et utilise donc la faim comme arme contre le peuple somalien.

Mais presque dès les premiers instants, la mission tourne au vinaigre. Un soldat tombe de l'hélicoptère, l'hélicoptère qui tentait de reprendre le blessé se fait abattre et le second hélicoptère qui va les sauver se fait également descendre. Le convoi de hummers qui était supposé ramener des prisonniers et sauver les soldats coincés est lui-même pris d'assaut pas les tirs somaliens et bloqué par les barricades dans les rues. Des morceaux de soldats revolent de partout et plus de mille Somaliens sont tués dans leur défense. Des Somaliens en civil avec des fusils en main, mais pas toujours de souliers dans les pieds. Ils se battent pour la victoire, peu importe ce qu'ils leur arrive. Il y a cet enfant somalien qui essai d'embusquer un Américain à l'aide de son père, mais l'Américain glisse et tombe alors que le jeune remplit son père de balles. Pour le jeune, cette guerre n'a plus de sens. Pour les Américains, non plus, ne s'occupent plus vraiment de la mission, mais plutôt de sauver leurs confrères blessés.

Les scènes de combat de rue ont l'air très réalistes et sont très marquantes. Mais une demi-heure ou trois quarts d'heure de ce traitement ça se prend, mais tout un film complet sur le sujet commençait à s'étirer pas mal. Oui, je suis conscient que c'est basé sur une histoire vraie et que les soldats à qui cela est arrivé ont vécu cela pas mal plus longtemps que nous, mais le message a passé et le scénario aurait pu s'engager à autres choses. Plus le film avance, plus j'ai l'impression que le réalisateur Ridley Scott et le producteur Jerry Bruckheimer ont voulu en mettre plein la vue à ceux qui ont aimé les scènes genre les vingt premières minutes de Saving Private Ryan. Mais un moment donné trop c'est trop. Vers la fin du film, je faisais avancer le film à vitesse rapide avec les sous-titres question de ne pas manquer de dialogue tout en avançant sur les bouts de bras et de jambes qui venaient de partout.

Pour ce qui est des personnages, ils ne sont pas très attachants, et pour cause qu'ils vont pour la plupart passer à la mitraillette ou tout simplement au missile. Il y a quand même celui qui se fait capturer par les Somaliens qui nous fait plus mal, car on nous montre qu'il a une famille qui l'attend, mais la plupart de ces soldats sont quelque peu "anonymes" puisqu'ils représentent les vraies personnes qui ont été prises dans cette situation. Les Somaliens y sont représentés avec encore moins de personnalité que les soldats. Ils agissent comme des psychopathes fous enragés. Était-ce vraiment comme ça?

La photographie de ce film est assez impressionnante. Je ne sais pas si c'est l'éclairage de cette région et/ou la vitesse d'obturation de la caméra qui fait que l'image de ce film est plus vraie que vraie. Les explosions d'obus avec la terre qui revole pendant plusieurs secondes sont assez impressionnantes. Ce film bouge tout le temps, alors la compression en MPEG sur le DVD a dû être un méchant problème à compléter. Le résultat est très bon et malgré une bonne quantité d'accentuation des contours qui est un peu dissipé par la quantité de d'explosions et de fumée dans le film. Le son est bien distribué dans tous les canaux, mais aurait pu être plus puissant. Il est tout de même impressionnant en vous donnant vraiment l'impression d'être assis directement au milieu de la rue où se passe l'action. Le menu des DVD est dans les mêmes couleurs sablonneuses du film. Seul le menu principal est animé. La navigation s'y fait facilement et nous somme toujours accompagnés d'une musique calme (le calme avant la tempête).

Comme suppléments sur le premier disque, nous retrouvons trois pistes de commentaires en plus de la filmographie des acteurs principaux et des gens de la production. La première piste de commentaires est par le réalisateur Ridley Scott et le producteur Jerry Bruckheimer. Tout d'abord, ils expliquent la situation et ce qui a été pris dans les nouvelles de CNN. Ils séparent la réalité de la fiction. Ils expliquent les raisons de cette guerre et toute la politique derrière celle-ci. Ils parlent jusqu'à la dernière seconde des crédits et je suis certain qu'ils en avaient encore long à dire (et ils n'ont pas pris de pauses durant le film!). La seconde piste de commentaires est avec l'auteur du livre Black Hawk Down Mark Bowden et le scénariste Ken Nolan. Ils parlent de la structure du scénario et de leurs sources pour les faits. Ils disent souvent que si un Ranger voit le film, il vous dira que c'est exactement comme ça que ça se passe. La dernière piste de commentaires est animée par les vétérans de la force Ranger, soit le sergent Matt Eversmann, le colonel Tom Matthews, le colonel Danny McKnight et le colonel Lee Van Arsdale. Cette piste nous montre en sous-titre le nom de la personne qui parle. Ils nous parlent de leur expérience sur le terrain en Somalie. Ils étaient là et comparent la réalité et le film. Très intéressant!

Le second disque contient tout d'abord un documentaire sur la production d'une durée de plus de deux heures et demie. Tout comme le film, c'est un peu exagéré! Il est séparé en six sections : l'histoire et les personnages, l'orientation militaire, les endroits de tournage, la musique, les effets visuels et les pensées de la fin. Il y a des tonnes de scènes derrière des caméras, certaines scènes réelles (des images de la télévision de CNN ou autre), des interviews et des commentaires. Très bien fait, tout comme les autres documentaires produits par l'unique producteur de suppléments Charles de Lauzirika. Ensuite, il y a un documentaire sur le design de Mogadishu, des galeries d'images de design d'à peu près tout dans le film, l'album de photo de Jerry Bruckheimer (commenté par celui-ci) , des tas de galeries de photos, une exploration d'une introduction alterne au film et des comparaisons multi-angles des scénarimages avec des commentaires de l'artiste Sylvain Despretz. Pour compléter le contenu de ce disque, il y a huit scènes retranchées dont une scène alterne pour la fin du film. Elles n'ajoutent rien de vraiment plus intéressant dans "l'histoire du film".

Après tout ça, vous réalisez qu'il reste encore un autre disque! Ce troisième DVD contient d'abord les documentaires du History Channel "The True Story of Black Hawk Down" et de PBS "Frontline: Ambush In Mogadishu" qui raconte les vrais faits à leur façon. Ils sont remplis d'interviews avec les soldats et d'images venant des réseaux de nouvelles et des caméramans qui étaient sur place (quel courage!). Il y a même une interview avec Usama Ben Laden qui parle de la fragilité de l'armée américaine. À la suite de ces documentaires, il y a une ligne de temps situant les événements dans le temps, le lieu (à l'aide d'une carte) et le film (avec un petit extrait de film dans le coin de l'écran).

Suite à cela, il y a un extrait multi-angles montrant les cinq caméras de la séquence d'introduction du personnel militaire dans l'édifice objectif de la mission. Vous pouvez voir chacun des angles (ou la version finale dans un sixième angle) avec ou sans les commentaires de Terry Needham, un des producteurs associés. Il y a ensuite trois périodes de questions réponses. La première est avec le producteur, le réalisateur et quelques acteurs au BAFTA. La seconde est par Pietro Scalia, l'éditeur du film, au Motion Picture Editor's Guild. La dernière est par le producteur et le réalisateur à la Cinémathèque Américaine. C'est un peu une répétition de ce qui est dit dans les pistes de commentaires.

Pour finir, il faut un peu de matériel promotionnel dont de nombreuses bandes-annonces du film et des films Basic et Tears of the Sun, une galerie des nombreuses affiches du film et le vidéoclip de la chanson " Gortoz A Ran - J'attends" suivi d'une bande-annonce pour la piste sonore.

Ce coffret est intéressant pour ceux qui ont bien aimé le film et/ou qui veulent vraiment tout savoir sur cet événement en Somalie qui a marqué le monde. Le troisième disque est spécialement intéressant pour situer la réalité dans tout cela. Personnellement, je trouve que le coffret vaut facilement son pesant d'or, mais je n'ai pas vraiment aimé le film, alors je suppose qu'un fan du film va tout simplement "capoté" sur le contenu!


Cotes

Film5
Menu5
Suppléments9
Vidéo9
Audio9