The Blue Max
Fox War Classics
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: John Guillermin
Année: 1966
Classification: NR
Durée: 150 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD20), Espagnol (Mono), Français (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 44
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Sébastien Noël
14 juin 2003

Si l'on comptait le nombre films réalisés sur la Première et la Deuxième Guerre Mondiale, il est fort à parier que nous en arriverions à une somme impressionnante. Évidemment, la majorité des productions concerne la Deuxième Guerre Mondiale. Donc, pour une rare occasion, j'ai visionné un film se déroulant durant la Première Guerre Mondiale. "The Blue Max" a comblé amplement mes attentes.

1916, l'Allemagne est en guerre avec les Britanniques et les Français. Les Américains ne se sont pas encore montrés le bout du nez. Bruno Stachel (George Peppard) est un pilote d'avion qui vient tout juste de se joindre à l'escadron dont le pilote vedette, joué par l'excellent James Mason, occupe toute la place. Dans cet escadron, l'honneur d'avoir capturé ou abattu un avion ennemi lors d'un vol est récompensé d'une médaille. Plus le pilote accumule les prises, plus il se voit confier les plus grandes récompenses. Avec son air décidé, Stachel part donc à la chasse avec comme mission de rejoindre la vedette de l'escadron qui compte une vingtaine de prises. La compétition entre les deux pilotes sera amicale au début, mais Stachel remonte vite la pente et c'est à ce moment que la guerre commencera entre les deux hommes qui tenteront à plusieurs reprises de se piéger mutuellement.

"Blue Max" est un film qui peut être divisé en plusieurs petites histoires. D'abord, il y a le continuel combat entre les deux pilotes pour déterminer lequel est le meilleur, ensuite, il y a la guerre qui n'a aucune pitié envers les victimes. Les Allemands donnent des médailles aux pilotes chaque fois qu'ils abattaient un membre de l'armée ennemie, et à un certain moment, veulent frimer quelque peu la vie et la personne de Stachel pour en faire un idole que le peuple allemand voudra s'arracher, oubliant les corps morts de soldats qui s'empilent. Voilà ce qui explique la longueur du film (près de 2hrs30), qui est loin d'être ennuyant!

Le film a été tourné en 1966, et j'ai peine à croire que le réalisateur ait réussi à faire un film de cette ampleur avec le peu de moyens (monétaires et technologiques) à cette époque. Pour commencer, les combats aériens sont spectaculaires et impressionnants et les prises de vues sont d'un réalisme assommant. Certaines d'entre elles peuvent même vous donner le vertige. John Guillermin ne devait pas sommeiller derrière la caméra, car le temps passé dans les airs représente une bonne proportion dans le film et Guillermin nous le montre sous des angles différents. Les acteurs sont tous d'une crédibilité contagieuse et même s'il n'est pas très beau, James Mason a un certain charme qu'on ne peut nier. Ursula Andress est d'une beauté incomparable et joue bien son rôle en tant qu'objet de convoitise entre les deux pilotes vedettes. Même si je n'ai pas trouvé le film long, je dois admettre que j'ai préféré la première partie, qui était beaucoup plus solide, de la deuxième (À l'époque, lorsqu'un film était trop long, un entracte de quelques minutes était de mise et ce film comporte un entracte qui a été conservé en format DVD).

Le traitement numérique du DVD de "The Blue Max" est malheureusement inégal. D'abord, les images aériennes saisissantes regorgent de couleurs et de vivacité qui redonnent une certaine jeunesse au film. C'est au niveau sonore que la déception se fait sentir. Les bruits de crépitements de pellicule sont parfois trop présents (surtout au début) et les dialogues (sur la trame française) deviennent parfois inaudibles parce qu'elles ont trop de "hautes". Le menu du DVD fait plutôt classique avec une photo représentative du film. Bien qu'on ne sache pas s'il y a eu des documentaires qui ont été tournés à l'époque, il aurait été apprécié pour un film de guerre de cette trempe d'avoir quelques bonis, qui sont malheureusement absents.

Même si la sonorité du DVD comporte certaines lacunes agaçantes, je vous recommande fortement ce film qui est plaisant à regarder une première fois et savoureux, au deuxième visionnement.


Cotes

Film9
Menu6
Suppléments-
Vidéo8
Audio4.5