USS Indianapolis [Blu-ray]
M.O. Pictures / Mongrel Media

Réalisateur: Mario Van Peebles
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 130 minutes
Ratio: 2.35:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTSHD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 629159058221

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
3 février 2017

Histoire qui m'était totalement inconnue de la Seconde Guerre mondiale, la mission quasi suicide du navire USS Indianapolis commandé par le Capitaine McVay est portée au grand écran par le réalisateur Mario Van Peebles. Mettant en vedette Nicolas Cage dans le rôle-titre du Capitaine McVay. Comme j'aime bien toute l'histoire entourant les deux Grandes Guerres, je me devais d'écouter ce film, même si Cage n'est pas spécialement mon acteur de prédilection.

En juillet 1945, le Capitaine McVay et son équipage se voient donner une mission secrète pour livre des composants de la bombe atomique. Envoyé sans escorte, les 1196 marins à bord mènent à bien la mission, mais sur le retour, le navire est aperçu par un sous-marin japonais ennemi. Ce dernier le torpille et le navire sombre dans l'Océan Pacifique en une dizaine de minutes. Perdant trois cents hommes sur le coup, le capitaine et le reste de l'équipage sont donc laissés à eux-mêmes pendant cinq jours dans l'océan subissant le contrecoup de la déshydratation, la faim et les hallucinations. Ajoutez à ça les eaux infestées de requins et ce n'est seulement qu'environ trois cents survivants qui sont secourus. Le lendemain, la première bombe tombe sur Hiroshima et dix jours plus tard, les hostilités prennent fin. À son retour aux États-Unis, le capitaine McVay est envoyé en cour martiale pour répondre de ses actes malgré son héroïsme durant l'une des plus grandes tragédies de l'Armée américaine.

Le film se présente dans un boîtier standard et renferme un seul disque ainsi qu'un code pour récupérer la version numérique. À l'insertion du disque, quelques bandes-annonces, dont celle de Desierto et Alien Arrival nous apporte à un menu dynamique qui montre des séquences du film avec de la musique et les options au bas de l'écran. Le transfert vidéo qui nous est offert est correct, mais il est loin de convaincre totalement surtout au niveau des effets spéciaux. Beaucoup trop de scènes paraissent venir de "green screen" et notons que les attaques de requins et les séquences du sous-marin japonais sont loin d'être convaincantes. Par contre, l'image est claire, les couleurs sont éclatantes. Au niveau sonore, la piste originale nous offre quelques moments magiques lors des frappes et des explosions et une belle ambiance avec le son de l'océan constant pendant les cinq jours en mer. Par contre, il manque de la profondeur pour atteindre la perfection. Le seul segment présent en supplément est le making-of du film. "The Making of USS Indianapolis" contient des entrevues, des visites sur le plateau, une demi-heure de matériel intéressant sur la production.

Au final, je suis content d'avoir connu l'histoire de cette mission du USS Indianapolis, mais le film paraît très long, surtout entre le moment du naufrage et celui où les marins sont secourus. Si vous êtes un amateur d'histoire, vous serez servi, mais si vous cherchez de l'action, vous serez déçus.


Cotes

Film5
Présentation5
Suppléments1
Vidéo7
Audio8