Alfred Hitchcock Presents
Season Two
Universal Studios Home Video

Créateur: Alfred Hitchcock
Année: 1956
Classification: 14A
Durée: 1012 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 5 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
5 novembre 2006

"Alfred Hitchcock Presents" fut ma première expérience avec les films de mystère. Rapidement, l'homme à l'unique profil m'était connu comme celui qui proposait des introductions rigolotes à de très bons épisodes télé. À mon tout jeune âge, je ne savais pas encore qu'Hitchcock était un grand réalisateur de film, et de toute façon, mon intérêt pour les réalisateurs n'était pas encore développé. Je ne savais pas non plus que ces épisodes de la série de 1985, qui avait été à l'affiche pendant quatre saisons, étaient précédés en 1955 par une série du même thème qui a duré sept ans dans sa totalité (en fait, les épisodes de 1985 sont des remakes de ceux de 1955 accompagnés d'une version colorée des introductions). C'est cette dernière que nous offre Universal nous offre aujourd'hui dans sa seconde saison. J'ai manqué la sortie de la première saison, mais soyez certain qu'après mon visionnement de ce coffret, je dois absolument me procurer le premier volet cette tout simplement excellente série!

"Good evening"... tel que débutent les histoires présentées par le maître du suspense, étalées sur moins de trente minutes, simples, humoristiques, mais comment intrigantes. Suivant la première saison disponible depuis l'automne dernier, la série nous offre des oeuvres aux sujets préférés du présentateur (les meurtres, les dames en détresse, les meurtres, les corps qui ne veulent pas disparaître, les meurtres, le macabre et bien sûr les meurtres!). Plusieurs des épisodes, dont "None Are So Blind", nous montent un bateau jusqu'à la dernière seconde où l'on nous montre un détail qui conclut le mystère de façon surprenante. Nous ne savons jamais à quoi s'attendre, car les revirements-surprises prennent le dessus de ce que nous avions pensé avoir deviné au départ.

Cependant, il n'y a que quelques-uns des épisodes qui sont réalisés par Hitchcock lui-même, dont "One More Mile To Go" avec une histoire quelque peu similaire à son succès Psycho qu'il tourna par après. Cet épisode est précédé par "I Killed the Count" qui, à l'origine, a tenu les téléspectateurs en haleine pendant trois longues semaines! La magie du DVD nous le présente d'un trait! Il n'est pas rare non plus qu'un épisode n'ait pas de conclusion en tant que telle, seulement complété par un monologue sec, mais drôle du maître. Ce sont ces monologues qui ont fait d'Hitchcock le visage directorial le plus reconnaissable d'Hollywood. Un excellent marketing de sa personne! Encore plus qu'il a utilisé dans l'attribution de ses rôles à des visages pour la plupart connus aujourd'hui, mais peu à l'époque, dont entre autres Dick York, Barbara Baxley, Claude Rains, Rip Torn, James Gregory, Cedric Hardwicke, Gary Merrill, Ralph Meeker, Steve Forrest, Vic Morrow, Robert Middleton, Phyllis Thaxter, Patricia Collinge, Robert Hutton, Henry Jones, George Grizzard, K.T. Stevens, Mildred Dunnock, Hurd Hatfield, Corey Allen, Russell Collins, Hugh Marlowe, Robert Emhardt, Biff McGuire, Royal Dano, Inger Stevens, Phillip Coolidge, Edith Barrett, James Gleason, Louise Platt, Anthony Dawson, David Wayne, George Mcready, Judith Evelyn, Robert Culp, Edmund Gwenn, Albert Salmi, Jessica Tandy et sa fille Pat Hitchcock... pour ne nommer que ceux-ci.

Voici la liste des épisodes du coffret qui ont été originalement présentés du 30 septembre 1956 au 23 juin 1957, tous précédés d'une introduction du maître, un épilogue moral de ce dernier et bien sûr la " Funeral March of a Marionette" de Charles Gounod (composé en 1872!):

La qualité générale des segments est très bonne, malgré que quelques épisodes nous montrent un négatif endommagé. Le niveau de gris est quelques fois inconsistant d'un épisode à l'autre, même que cela ce produit aussi à travers un même épisode. Certains items du coffret font entendre des craquements dans leur piste sonore, de façon généralisée ou encore à intervalles réguliers (comme un disque de vinyle qui aurait un trait du bord vers le centre. Malgré cela, je suis très ravi du résultat sur DVD. Seule la section des suppléments me laisse froid, surtout qu'elle brille par son absence. Nous pouvons noter que cette seconde saison fait un pas en avant en délaissant les DVD-18 (double couche double côté) de la première saison qui ne fonctionnait pas correctement dans tous les lecteurs DVD. Cette fois-ci, que des DVD-9 (double couche) qui n'ont aucun problème!

Alfred Hitchcock est sûrement un des réalisateurs les plus copiés, mais il était un des rares de son époque qui croyait que la présentation télévisée devrait être traitée avec le même respect que le cinéma, quoique le budget ne soit absolument pas le même. Souvent présentées que dans quelques scènes (pour économiser), ses histoires nous donnaient des personnages attachants et des revirements à faire dresser les poils du dos. En attendant la sortie du troisième volet, je m'en vais immédiatement me procurer la première saison! Et comme Hitchcock nous laisse après chaque épisode: "Good night".


Cotes

Film9
Présentation6
Suppléments-
Vidéo6
Audio6