247°F [Blu-ray]
Anchor Bay Entertainment

Réalisateurs: Levan Bakhia, Beqa Jguburia
Année: 2011
Classification: 18A
Durée: 88 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (TrueHD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-25)
Code barres (CUP): 013132531397

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Laurence Hervieux-Gosselin
3 novembre 2012

Il y a trois ans, Jenna a eu un accident d'auto avec son copain, qui y laissa sa vie. Elle est restée coincée dans l'auto avec le cadavre pendant des heures. Aujourd'hui, Jenna est profondément traumatisée, et surtout claustrophobe. Avec trois copains, elle part pour un séjour au chalet de l'oncle de l'un deux. Sur la liste des choses à faire: baignade dans le lac, bateau, feux d'artifice, beuverie et... sauna. Sauna dans lequel Jenna, et deux autres amis resteront coincés. Aux prises avec claustrophobie, mauvaises solutions et problèmes d'amis, ils devront survivre à la température extrême à laquelle ils sont exposés. On s'interroge alors à savoir pourquoi ils sont embarrés et s'ils survivront.

"247°F" est thriller psychologique qui ne réinvente rien, mais qui a le mérite d'être accessible. Le film pourrait avoir l'air d'un huis clos en regardant la bande-annonce, mais la mésaventure commence assez tard dans l'intrigue. Quelques scènes des personnages qui ne sont pas coincés dans le sauna, ou encore des flashback, parsèment le récit. L'intrigue est correctement ficelée. Le sujet est bon, même si la présence des stéréotypes est lourde: essayer d'approfondir leur psychologie a donné l'effet contraire, car ils restent superficiels. La fin du film est tellement moralisatrice qu'on croit avoir affaire à une publicité d'Éduc-Alcool. Le film fait son travail, nous enlever le goût de prendre un sauna, tout comme on raye plongée sous-marine de la liste d'activités avec Open Water ou ski de soirée avec Frozen. Le film vaut la location pour une frousse non négligeable.

Techniquement, Anchor Bay déçoit rarement. Le transfert sur Blu-ray permet d'apprécier la texture du bois du sauna ou de la vapeur. Par conséquent, la précision des images, lorsque les personnages suintent de tous leurs pores, ajoute au réalisme de la situation et vient appuyer le danger. Les couleurs sont fidèles à la réalité. La beauté du lac géorgien (car le film est tourné à Tbilissi, Géorgie) est mise en valeur par la qualité de l'image. Du côté du son, la musique est parfois trop forte par rapport aux dialogues. On peine à entendre les personnages parler. D'ailleurs, les répliques des différents personnages, lors d'une discussion ou confrontation, sautent parfois d'un haut-parleur à l'autre, ce qui semble forcé. Différents éléments de l'ambiance sonore sont audacieusement mis de l'avant. L'atmosphère extérieure est immersive et naturelle.

La pochette du disque montre un bras ensanglanté qui sort par le minuscule hublot cassé du sauna. L'arrière-plan du menu rappelle un mur de bois rond du sauna, avec ledit hublot cassé et du sang qui coule. Par-dessus se succèdent des images fantomatiques des visages inquiets des personnages à travers la vapeur, sur fond de musique angoissante. Les boutons du menu, des hublots à travers lesquels on voit du feu, sont disposés horizontalement au bas de l'écran. Les suppléments comptent une piste de commentaires au charmant accent géorgien du producteur et réalisateur Levan Bakhia. Les scènes supprimées n'en comptent que trois, mais on ne manque rien en les évitant. Quelques bandes-annonces complètent l'ensemble.


Cotes

Film6
Présentation9
Suppléments6
Vidéo10
Audio7