Alien Raiders
Raw Feed
Warner Home Video

Réalisateur: Ben Rock
Année: 2008
Classification: 18A
Durée: 85 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Espagnol (DDST)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 883929013852

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
26 février 2009

Jadis, il y a très longtemps, dans une galaxie plutôt près d'ici, il était honteux pour un film de ne pas réussir à obtenir une sortie en salle et de se retrouver directement en vidéo. Aujourd'hui, avec le déclin des salles de cinéma et l'explosion du marché des DVD, un grand nombre de productions optent de réduire leur budget et la qualité finale de leur produit (on ne parle pas, à ce niveau, de cinéma comme œuvre d'art!) et de sortir directement leurs films en DVD. "Raw Feed" une maison de production sous la tutelle de Warner a été crée avec cette optique en tête. Depuis quelques années, ils produisent des films d'horreur et de science-fiction à budget moindre, mais s'assurent (par Warner) une distribution égale à celle des grands films.

Dernier opus dans cette série, "Alien Raiders" de Ben Rock, nous sert la sauce réchauffée de l'"invasion extra-terrestres comme parasites" pour une énième fois. Il est vrai qu'après la sortie de la Mecque des films du genre, le Alien de Ridley Scott, les successeurs ne peuvent que lui être comparés à leur désavantage. Heureusement que dans ce cas-ci, le réalisateur et les scénaristes ont eu la bonne idée de minimiser le temps d'antenne de leurs créatures extra-terrestres et de construire l'histoire sur un suspense plutôt réussi. Pour le reste, dès qu'on aperçoit la créature, on ne peut que penser à un Alien de bas étage et le film perd rapidement de l'intérêt qu'il avait réussi à soulever chez nous pour la première partie.

Même si les emprunts au chef-d'œuvre de Scott sont évidents (créature parasitaire avec une grosse tête et une colonne vertébrale proéminente vivant dans l'organisme humain et en sortant au moment opportun, huis clos, mort des protagonistes aux mains de la créature un par un, éclairages sombres, fausses peurs, etc.) il n'en reste pas moins que le film "Alien Raiders" est efficace dans le genre et plaira à ceux qui sont déjà vendus au genre.

L'histoire est plutôt simple: une bande armée fait irruption dans un supermarché d'une petite ville des États-Unis et retient tous les employés et clients en otage.. Pensant avoir affaire à des voleurs la police encercle le bâtiment. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévues, car les brigands libèrent les otages massivement en n'en gardant que quelques-uns. On découvre peu à peu que ces "voleurs" sont en fait les bons et qu'ils ont retracé une colonie d'extra-terrestres vivant dans ce supermarché et ne gardent que les otages susceptibles d'être infecté. Malheureusement pour eux, leur expert détecteur d'extra-terrestres est tué dans une fusillade avec un flic qui faisait ses courses. La brigade doit lutter à la fois contre les créatures et contre la police à l'extérieur du bâtiment qui ne croit pas un mot de leurs explications. Le temps presse. Qui des bons, des flics ou des bibittes gagnera la partie. Je ne peux que vous dire ceci: ça sent le #2 (pas dans le sens d'aller faire un #2, mais bien dans celui de "Alien Raiders 2"!).

Pour la vidéo, encore là un bon transfert DVD à partir d'une belle copie originale nous donne aussi des résultats intéressants. Une belle uniformité de traitement dans les tons et les teintes sont les résultats d'un étalonnage impeccable. Comme le film se passe principalement dans un seul décor, ça aide dirons certains! Une netteté de l'image d'ensemble et des détails dans les couleurs ajoutent un plus à la qualité globale de l'aspect vidéo du DVD.

Au niveau audio, une bonne prise de son, un bon mixage et un transfert bien fait nous donnent un résultat global d'excellente qualité où toutes les gammes de fréquences sont bien reproduites ce qui nous permet de savourer les dialogues stupides. Malheureusement, on a exagéré sur les effets audio, mettant trop d'emphase sur les bruits de fusils et les cris des créatures, ce qui irrite les oreilles à la longue. Question de faire plus peur en bombardant les sens du public.

En suppléments on retrouve deux revuettes, l'une sur l'équipe des effets spéciaux ayant créé les créatures, et l'autre sur le tournage à proprement parlé, avec les entrevues habituelles des protagonistes joint aux images sur le plateau. On retrouve aussi deux séquences complètes filmées avec une caméra vidéo et qui furent utilisées ponctuellement dans le film pour aider certains personnages (et ultimement le téléspectateur) à comprendre l'histoire ainsi qu'une série de messages sur le blogue d'un site web fictif à propos des événements à Buck Lake.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments7
Vidéo8
Audio7