The Alligator People
20th Century Fox

Réalisateur: Roy Del Ruth
Année: 1959
Classification: NR
Durée: 74 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST, Mono), Espagnol (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
29 août 2004

Certains films sont tellement mauvais qu'ils en deviennent une curiosité. Les années 50 en sont pleines et "Alligator People" fut l'un des derniers faits par Fox durant cette décennie-là. L'action se passe dans des bayous remplis d'alligators. Joyce Webster (Beverly Garland) a été abandonnée par son mari Paul (Richard Crane) le jour de son mariage. Un an plus tard, elle le retrouve en Louisiane à la maison ancestrale de sa famille. La propriétaire, Lavinia Hawthorne (Frieda Inescort), insiste qu'elle ne connaît pas Paul, mais Joyce ne se laisse pas piler sur les pieds et découvre que le docteur Mark Sinclair (George Macready) fait des expériences à cet endroit afin de régénérer les membres perdus d'accidentés avec son sérum à base d'alligator. Plusieurs de ses patients, dont Paul, sont victimes d'un effet secondaire du sérum... ils se transforment en alligator.

Ce film est une tentative de Fox de renouer avec le succès de l'année précédente, The Fly en 1958, l'histoire étant à peu près la même. Généralement, le scénario est tout à fait risible, mais si cela avait fonctionné une fois, pourquoi pas une seconde fois?! Alors que le film n'a pas eu le succès espéré, il contient tout de même assez de matériel pour le transformer indirectement en comédie, regardé avec les yeux d'aujourd'hui bien sûr! Beverly Garland nous fera rire en criant pour que son Paul revienne alors que ça fait au moins deux minutes qu'il est parti de la scène! George Macready joue habituellement le vilain dans ses films, mais dans ce film, il présente un homme avec de bonnes intentions qui est désolé de ce qui arrive à ses patients. Il ressort avec notre sympathie, même si l'explication de son expérience pour restaurer Paul à sa forme normale nous laisse plein d'interrogations (avec le sourire en coin). Lon Chaney Jr, que les gens connaissent pour son interprétation de Wolfman présente ici un gars nommé Manon, crochet à la place de la main, qui déteste amèrement les alligators (pourquoi habite-t-il un marais infecté de ces derniers?!). J'ai trouvé qu'il en mettait trop dans son interprétation qui devient plutôt détestable.

Le menu du DVD n'est pas très mémorable, proposant quelques scènes du film à l'arrière-plan. Comme suppléments, nous retrouvons quelques bandes-annonces d'autres vieux films de Fox. Côté qualité audiovisuelle, nous pouvons être un peu surpris du résultat pour un film ayant eu si peu de succès. Il n'y a presque pas de poussière (et certaines scènes sont très propres), mais nous avons une bonne quantité d'accentuation de contour qui pourrait déranger. L'audio ne se démarque pas, sonnant bien ordinaire.

Voilà donc un petit film peu mémorable dont la morale de la fin ferait probablement friser les cheveux des psychologues. Il vous fera rire par son non-sens lors d'une petite soirée pluvieuse d'Halloween! Paaaaaaaaaaaaaaaul!!!!!!!!


Cotes

Film2
Menu1
Suppléments1
Vidéo5
Audio5