All Souls Day: Dia de los Muertos
Anchor Bay Entertainment / IDT Entertainment

Réalisateur: Jeremy Kasten
Année: 2005
Classification:
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.77:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébstien Noël
31 janvier 2006

Après avoir signé le médiocre scénario du film House Of The Dead, le scénariste Mark A. Altman récidive cette fois-ci avec une histoire beaucoup plus musclée et exotique en la situant dans une petite banlieue mexicaine. "All Souls' Day: Dia De Los Muertos" est un excellent film d'horreur qui nous fait vite oublier l'œuvre précédente...

Dans la petite localité de Santa Bonita, un jeune couple, Joss (Travis Wester du film Eurotrip) et Alicia (le model Marisa Ramirez) décide de s'arrêter pour refaire le plein avant d'aller rejoindre leur famille. Lorsqu'ils pénètrent dans le village, leur voiture frappe un cortège funèbre dans lequel une tombe s'ouvre, laissant échapper le corps d'une femme nue et encore vivante en pleine route. La femme ne peut parler, car on lui a arraché violemment la langue. Pour Joss et Alicia, ce n'est que le début de leurs malheurs. Laissant la femme au shérif de la ville, ils décident de rester à l'hôtel pour une nuit. C'est alors qu'ils comprendront que des choses étranges se passent ici et que les gens disparaissent mystérieusement dû à une malédiction qui règne dans ce village depuis plus de cent ans.

"All Souls' Day" est un autre film de zombie qui a tout de même travaillé un peu plus fort son scénario pour nous servir une histoire différente, originale et immensément plus solide que les autres films du genre récemment sortis. Les morts-vivants se rapprochent évidemment de ceux popularisés par George A. Romero, c'est-à-dire qu'ils se déplacent lentement et qu'ils sont vraiment morbides et effrayants. Les maquillages sont ici très impressionnants puisqu'on a opté pour un côté plus classique, gore et sale. Trop souvent les studios, dans un souci de sauver temps et argent, optent pour la numérisation des effets en recréant certains détails sur les maquillages. Malheureusement, ce procédé atténue le sentiment de peur que le spectateur peut ressentir vis-à-vis une telle créature assoiffée de chaires vives et de sang parce que les effets sont trop irréalistes. Les amateurs y trouveront certainement un plaisir à visionner le film parce qu'on retrouve suffisamment d'hémoglobine et de scènes montrant des zombies démembrer des hommes afin de les manger. Le moment le plus tiède? Lorsqu'une des survivantes se décide à faire face à une horde de zombies enchaînant culbutes et acrobaties comme le personnage interprété par Milla Jovovich dans Resident Evil.

Côté bonis, le DVD nous gâte avec trois documentaires qui comportent respectivement sur le tournage du film, les effets de maquillage et bien sûr la brochette d'acteurs. La partie du tournage est très conventionnelle et parle davantage de l'aspect technique et du scénario. Dans un film d'horreur comme celui-ci, les revuettes sur les effets spéciaux et le maquillage suscitent toujours un grand intérêt. Celui qui nous est présenté est passionnant et nous emmène dans les salles de maquillage où les acteurs, en particulier Laura Harring nous montre la transformation qu'elle a dû subir pour devenir mort-vivante. On nous montre aussi les effets d'explosions de cervelle et le trucage lorsqu'un des personnages se fait arracher la tête. La troisième partie retourne à un style plus conventionnel où les acteurs racontent leurs appréciations et les moments plus difficiles lors du tournage. Pour la superbe Marisa Ramirez, la scène chaude entre elle et son partenaire fut la plus énervante qu'elle eut à tourner. À cette partie de suppléments, on retrouve évidemment une piste de commentaires avec le réalisateur ainsi que le scénariste qui agit aussi à titre de producteur. Les deux racontent d'ailleurs leur expérience, qui fut pour Mark A. Altman le scénariste, beaucoup plus intéressante que son ancienne collaboration. Pour terminer, quelques scènes coupées qui n'ajoutent vraiment rien au film et des bandes-annonces de films qui sortiront prochainement en format DVD et UMD.

La présentation du DVD ainsi que son menu ne trompent guère le cinéphile: les images horrifiques et sanguinaires se retrouvent bel et bien dans le film. Notons qu'un petit livret d'une quinzaine de pages comprend bien sûr des notes de l'équipe de production, mais aussi des reproductions de photos d'archive de journaux qui reprennent certaines scènes gore du film pour créer une illusion de réalisme. La piste sonore assume très bien son rôle de créer une ambiance suffocante et tendue tandis que la qualité visuelle vient compléter avec une définition supérieure à la majorité des films de zombies.

Bien des films d'horreur tournés récemment sont apparus sur les tablettes, mais peu d'entre eux ont été aussi efficaces que "All Souls' Day".


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments8
Vidéo8
Audio8