Annabelle [Blu-ray]
Warner Home Video

Réalisateur: John R. Leonetti
Année: 2014
Classification: 14A
Durée: 98 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 883929450688

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
18 janvier 2015

En 2013, la poupée Annabelle avait marqué notre imaginaire dans l'introduction de l'excellent film The Conjuring. Malgré sa courte présence dans l'adaptation d'une célèbre enquête du couple Warren, celle-ci était parvenue tout de même à nous glacer le sang, autant par sa laideur que par son côté diabolique. Cependant, son histoire demeurait jusqu'à présent un véritable mystère. Un fait qui motiva les producteurs à mettre sur pied un spin-off basé sur ses origines.

En 1969, deux membres d'une secte satanique californienne s'attaquent sauvagement à John et Mia, un couple en attente de leur premier enfant. Abattus par la police, ces psychopathes parviendront néanmoins à transférer une entité démoniaque dans une poupée faisant partie de la collection de Mia. C'est alors que des manifestations surnaturelles commenceront et les pousseront au fur et à mesure, dans leur dernier retranchement.

Suite à l'immense succès The Conjuring, le film "Annabelle" réussit dès ses premiers instants à nous captiver grâce à une réalisation soignée. Tout en empruntant, différentes techniques à son mentor James Wan, le cinéaste John R. Leonetti parvient à recréer une ambiance horrifiante qui nous rappelle vaguement quelques productions telles que Rosemary's Baby, The Omen et The Exorcist. Un sentiment rehaussé par l'histoire, laquelle reprend dans les grandes lignes certains éléments marquants de ces trois œuvres. C'est sur ce point que l'origine de la poupée devient un peu décevante. Malgré le fait que l'on ressent un véritable plaisir à la découvrir, nous ressentons tout au long de l'aventure une profonde impression de déjà-vu, rendant le tout très prévisible. Donc, on ne retrouve malheureusement pas le mécanisme de surprise qui arrivait remarquablement bien à nous faire peur dans The Conjuring. Mis à part deux ou trois frousses bien ressenties, celui-ci n'est pas très épeurant en soi. Est-ce que cela en fait un mauvais film? Je ne pense pas. Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de se dire qu'il aurait pu être nettement supérieur avec un scénario mieux travaillé. Néanmoins, ce dernier nous fait tout de même passer un bon moment. Spécialement à cause de ses personnages principaux qui s'avèrent tous deux très attachants. Sans oublier, leur petite fille Léa qui se révèle comme étant tout simplement adorable, ceci au point que l'on espère qu'il ne lui soit fai aucun malheur tout au long du visionnement. C'est par cet attachement et le talent des comédiens que l'on se laisse prendre au jeu et surtout, que l'on oublie les faiblesses du scénario. Accompagné par une musique ainsi qu'une recréation d'époque des plus réussies, "Annabelle" est un film de fantôme peu terrifiant. Toutefois, il possède malgré tout la qualité de nous divertir et de nous faire passer un beau moment entre amateurs de récit d'épouvante.

Sur le plan technique, la version Blu-ray nous offre le meilleur en termes de qualité visuelle et audio. Tout d'abord, muni d'une belle palette de couleurs et d'une solide reproduction des détails, le tout nous éblouit par l'aspect naturel des éléments projetés à l'écran. Par contre, nous pouvons remarquer une certaine perte dans les coins sombres. Le problème se montre très peu dérangeant. Bien au contraire, cela permet d'y ajouter davantage de tension et de mystère. Du côté de la piste sonore, elle nous soumet une immersion parfaite qui réussit non seulement à bien accompagner l'action, mais également à rehausser l'aspect horrifiant de certaines scènes. Notamment, celle de l'attaque du couple par les deux psychopathes qui s'avère sans conteste le moment le plus fort de l'œuvre.

La section des suppléments nous propose des segments promotionnels sur les poupées, le tournage ainsi que les maquillages. Bien que le tout se démontre peu informatif en soi, il demeure néanmoins intéressant de savoir que les artisans ont vécu certains événements surnaturels au cours de la production. Le tout se conclut par des scènes retranchées au montage qui selon moi, auraient dû être incluses dans le montage final afin d'approfondir l'ensemble.

Malgré un scénario sans inspiration, "Annabelle" demeure excellent grâce à sa réalisation et au talent de ses comédiens. Bien que le tout ait mérité davantage qu'une seule année d'écriture et de production, le film s'en sort honorablement bien en comparaison à d'autres productions beaucoup moins réussies, par exemple The Women in the Black 2: Angel of Death.


Cotes

Film6
Présentation10
Suppléments5
Vidéo9
Audio10