APP
RAM Releasing / Video Service Corp

Réalisateur: Bobby Boermans
Année: 2013
Classification: NR
Durée: 80 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Néerlandais (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 616892188063

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
15 décembre 2014

Dans le cinéma horrifique, l'important est d'avoir le méchant le plus original et incroyable. C'est d'ailleurs le point fort de "APP", qui a obtenu un franc succès dans son Pays-Bas natal. Dommage qu'au passage, les concepteurs n'ont pas voulu révolutionner le film d'épouvante au lieu d'offrir encore et toujours la même chose.

Depuis une soirée bien arrosée, Anna se retrouve avec une bien drôle d'application sur son téléphone cellulaire. IRIS répond à toutes ses questions et telle une Cassandre moderne, l'étudiante est capable de voir l'avenir. Mais lorsque ce don se transforme en malédiction et que les gens de son entourage commencent à mourir, la jeune femme fera tout pour revenir à une vie normale.

Après le téléphone tueur du décevant One Missed Call, c'est au tour de l'application meurtrière. Une prémisse songée et prometteuse qui permet de s'interroger sur le voyeurisme, l'information spectacle et les liens que l'être humain entretient envers la technologie. Doté d'un rythme alerte, d'un ton bercé de paranoïa, d'une réalisation appropriée et d'une interprétation solide, "APP" a tout pour devenir culte.

Mais une fois passée la surprise initiale, le long-métrage n'a que très peu à offrir en retour. La progression se devine longtemps d'avance et on sent que le cinéaste n'a fait qu'utiliser un modèle (l'ABC du film d'horreur pour les nuls) au lieu d'innover. Les dialogues ne font pas toujours de sens et le scénario verse rapidement dans le ridicule. À ce chapitre, la conclusion s'avère particulièrement bâclée.

Les images sont solides sans être spectaculaires. La palette de couleurs est correcte et les contrastes parfois trop sombres ne nuisent jamais à l'ensemble. La musique teintée d'électro et de techno demeure attendue, étant toutefois de bon goût. Les pistes sonores très immersives rivalisent d'ingéniosité pour faire ressortir des enceintes des bruits de sonneries et de cris, d'explosions et de sirènes. Les voix sont claires et puisque le doublage anglophone laisse à désirer, mieux vaut opter pour la version néerlandaise et insérer les très visibles sous-titres blancs en anglais.

La pochette très stylisée montre notre héroïne qui se fait regarder par une présence bleue qui est loin d'être rassurante. Le menu principal du DVD s'apparente à ce concept en mouvement qui est bercé par une mélodie hypnotisante. Les suppléments sont composés de bandes-annonces, d'un documentaire éclairant sur les effets spéciaux, d'une piste de commentaire assez complète du cinéaste et d'une application à télécharger sur notre cellulaire (Android/iOS) qui offre plus d'informations sur les personnages et même de nouveaux plans de caméras!

Un court-métrage tient sur un excellent flash de départ. Un long doit trouver le moyen de tenir la route de la première à la dernière image. Si sur papier, "APP" offre un divertissement qui sort des sentiers battus, la réalité est toute autre et le résultat final, sans être mauvais, ne peut que décevoir. Pour une fois, un remake – de David Cronerberg? - serait une très bonne idée.


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments6
Vidéo6
Audio8