Bad Seed [Blu-ray]
Warner Home Video

Réalisateur: Mervyn LeRoy
Année: 1956
Classification: PG
Durée: 129 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHD10)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-25)
Code barres (CUP): 883929189694

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
25 octobre 2011

Adaptation d'une populaire pièce de théâtre, "The Bad Seed" est un drame psychologique matinée d'éléments horrifiques. Un long-métrage kitch mais prenant, qui ne donne surtout pas le goût d'avoir des enfants.

Pendant que papa est à l'étranger pour travailler, la bourgeoise Christine (Nancy Kelly) demeure à la maison en compagnie de leur petite fille Rhoda (Patty McCormack). Cette dernière, en apparence angélique et inoffensive, est en réalité disposée à tuer quiconque se dresse devant elle, le faisant même pour mettre la main sur une médaille attribuée à l'école!

Réalisé par le populaire cinéaste Mervyn LeRoy en 1956, "The Bad Seed" est une des premières œuvres à avoir montré un enfant méchant au cinéma. Bien que le passage du temps n'a pas su cacher ses faiblesses inhérentes (le trop-plein de dialogues, la prestation théâtrale de plusieurs interprètes, le côté kitch et grotesque de quelques situations, la finale particulièrement décevante et beaucoup trop morale), de nombreux éléments positifs ressortent de cette production.

Le climat est angoissant à souhait, donnant allègrement sa part de frissons dans le dos. Les échanges entre les personnages ne manquent pas de panache, et il y a même des discussions sur le rôle de la psychanalyse et l'éternel clivage entre l'hérédité et l'apport de son milieu social. Une substance qui permet de mieux bâtir les personnages, inscrivant l'effort dans son époque. Au-delà de la mise en scène sage et efficace, l'intérêt réside surtout dans la composition des comédiennes. La petite Patty McCormack crève l'écran, se mesurant avec aplomb à la plus intériorisée Nancy Kelly. C'est toutefois l'incroyable Eileen Heckart en mère affligée par le deuil qui vole la vedette dans deux scènes mémorables.

Les superbes images en noir et blanc sont généralement au point dans cette édition Blu-ray. Il y a toujours un peu de grain et des égratignures, mais le niveau de détails surprend. La définition des contours demeure exemplaire, tout comme les contrastes bien dosés qui utilisent les ombres afin de laisser planer le doute sur la suite des choses. La musique qui reprend des thèmes enfantins pour les rendre malsains n'est pas étrangère à cette atmosphère si lugubre. La piste sonore anglophone se concentre à rendre clair et audible les dialogues. Des sous-titres blancs sont disponibles, mais ils ont tendance à se perdre à l'écran.

La très jolie pochette en noir et blanc montre une forêt menaçante qui semble obéir aux ordres d'une fillette. Le menu principal du disque reprend cette idée statique qui est agrémentée d'une mélodie troublante. Quelques suppléments sont au rendez-vous. Il y a une bande-annonce et une entrevue avec Patty McCormack qui se replonge dans ses souvenirs afin de faire vivre aux cinéphiles ce plateau de tournage et l'impact de l'essai sur le public. Il y a également une très intéressante piste de commentaires où Patty McCormack et l'acteur, auteur, scénariste et alouette Charles Busch discutent de ce projet, revenant sur des détails qui valent leur pesant d'or.

Les enfants diaboliques sont pratiquement nés au septième art par l'entremise de "The Bad Seed", un récit dérangeant et déstabilisant sur le désir de meurtre d'une blondinette de huit ans. S'il y a toujours quelques aspects plus discutables au sein de ce projet très théâtral, l'ensemble ne tarde pas à captiver. Surtout qu'il sera difficile d'oublier le visage de Rhoda et de ne plus percevoir la chanson Au clair de la lune de la même façon.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments5
Vidéo7
Audio6