The Bird With The Crystal Plumage
2-Disc Special Edition
Blue Underground

Réalisateur: Dario Argento
Année: 1970
Classification: NR
Durée: 96 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51EX, DTS61ES, DD20, Mono), Italien (DD51EX, DD20, Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 26
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon François Langevin
20 novembre 2005

Les amateurs de "giallos" (films italiens mélangeant le genre policier, érotique et horreur) seront heureux d'apprendre que la compagnie "Blue Underground" met sur le marché une splendide édition de deux disques du premier film de Dario Argento, un des grands maîtres du "giallo", soit "The Bird With Crystal Plumage". Parallèlement à cette parution, le distributeur en profite pour nous offrir également Strip Nude for Your Killer d'Andrea Bianchi et Seven Deaths in the Cat's Eye d'Antonio Margheriti, deux autres exemples probants de ce courant cinématographique fort à la mode en Italie pendant les années 1960 et 1970.

Alors qu'il est en visite à Rome, Sam Dalmas (Tony Musante), un écrivain américain, assiste impuissant à une tentative de meurtre perpétrée à l'endroit d'une jeune femme dans une galerie d'art. Étant le seul témoin de cette agression, il sera contraint de prolonger son séjour à la demande des policiers et voyant que l'enquête piétine, il décidera de mener sa propre investigation, ce qui l'entraînera sur des sentiers dangereux qui pourraient bien s'avérer être un cul-de-sac fatal.

Dario Argento signe avec "Bird With the Crystal Plumage" sa première réalisation et le premier volet d'un triptyque s'inspirant d'animaux. Suivront Cat O' Nive Tails et Four Flies on Grey Velvet deux efforts de même genre, mais son premier film demeurant nettement le plus abouti du lot. Son immense talent de scénariste lui sert merveilleusement bien et certains éléments d'horreur et de suspense tel des appels importuns, des tueurs fantomatiques gantés et vêtus de noir et des raisonnements qui s'avèrent être des fausses pistes seront si bien orchestré dans cet opus, qu'il les reprendra à maintes reprises à travers les nombreux "giallos" qui suivront. La cinématographie très soignée et stylisée de Vittorio Storaro est à souligner ainsi que l'incontournable musique du grand maestro Ennio Morricone. Les éléments de suspense ne sont pas sans rappeler ceux qu'utilisaient Alfred Hitchcock, mais nous avons affaire beaucoup plus à une œuvre inspirée qu'à un exercice de plagiat. Les seuls bémols se retrouvent au niveau de la distribution et la direction artistique.

Blue Underground nous arrive encore avec un travail de restauration époustouflant. En ce qui a trait à l'aspect vidéo, ils ont remonté à la source pour nous concocter ce transfert haute définition qui surprend par son niveau de détail de l'image élevé, ses couleurs naturelles et vives. Une certaine granularité est présente lors de plans sombres, mais c'est tellement bénin comparée à cette mer de richesse visuelle provenant du transfert que vous aurez peine à croire que ce film a plus de trente ans d'âge. L'aspect audio n'est pas en reste avec sa trame originale italienne retapée en Dolby Digital 5.1 et une trame doublée en anglais de format DTS. Quoique la trame DTS soit légèrement plus dynamique, les deux trames sont d'excellente qualité et proposent des dialogues clairs et audibles, le tout merveilleusement habillé par la somptueuse musique du légendaire Ennio Morricone. S'il y a un seul bémol au tout, c'est que l'on ne peut pas changer de format audio via notre télécommande quand le film est lancé.

Un menu très réussi nous montrant la silhouette d'un volatil n'est pas sans rappeler le film The Birds d'Alfred Hitchcock. Le tout est accompagné d'une musique d'Ennio Morricone qui sent le Miles Davis à plein nez. L'imposante section des suppléments s'étend sur les deux disques de cette splendide édition. Une piste de commentaires bien nourrie et présentée par les auteurs Alan Jones et Kim Newman est un hommage que l'on rend au cinéaste. On y traite de l'importance de ce film et de son effet canon sur la popularité des "giallos" en Italie. Les inévitables comparaisons à l'œuvre d'Alfred Hitchcock sont également soulevées. Informative et extrêmement divertissante, voilà les qualificatifs qui résument le mieux cette trame. Les bandes-annonces internationales et italiennes du film ainsi que quelques messages publicitaires le promouvant complètent ce premier disque.

Le second comporte quatre revuettes portant sur des aspects différents du film. "Out of the Shadows" est une entrevue faite avec Dario Argento qui nous explique son cheminement de vie. Pour quelqu'un qui ne voulait pas devenir cinéaste au départ, il s'en est drôlement bien tiré. Il nous parle évidemment de son film, de sa symbolique et de sa relation avec le comédien Tony Musante. "The Music of Murder" est une entrevue faite avec Ennio Morricone qui nous relate son approche artistique face à ce film. "Painting With Darkness" nous parle de l'univers visuel du film et Vittorio Storaro, le directeur de la photographie, nous parle du canevas graphique que Dario Argento voulait recréer. D'ailleurs la texture visuelle du film est devenue une sorte de modèle pour ces films subséquents. "Eva's Talking" aborde le casting du film et Eva Renzi, l'interprète de Monica, nous confie ses choix de carrière, le grand bonheur d'avoir joué pour Dario Argento et le moins grand bonheur d'avoir partagé l'écran avec Tony Musante. Toutes les revuettes, sauf pour la dernière sont commentées en italien et sous titrées en anglais. Dans tous les cas, les entrevues sont accompagnées de clips vidéo et de photographies prises dans les coulisses du tournage.

"Bird With the Crystal Plumage" est sans l'ombre d'un doute un film phare du genre "giallos" et une œuvre autour de laquelle rôde le spectre du grand Alfred Hitchcock. Ce thriller mérite vraiment d'être visionné pour son histoire bien ficelée, ses plans de caméras audacieux pour l'époque, pour sa musique d'enfer et pour sa texture visuelle stylisée. Blue Underground nous présente le tout dans une somptueuse édition de deux disques que je vous empresse de vous procurer.


Cotes

Film8
Présentation9
Suppléments9
Vidéo8
Audio8