Black Death
Mongrel Media / MO'

Réalisateur: Christopher Smith
Année: 2010
Classification: 18A
Durée: 97 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST), Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159046181

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
17 mai 2011

Discernée comme une pratique qui permettait à l'homme de faire revenir les morts à la vie, la nécromancie a toujours eu une prédominance dans les religions. Tout d'abord, apparu chez les peuples perses, cet acte divinatoire s'est vu voyager jusqu'en Europe afin de prendre une place très négative dans la religion chrétienne. Perçue par les hommes de Dieu comme une pratique impure qui agissait à l'encontre des idéologies transmises par Jésus-Christ, celle-ci fut jadis liée à la magie noire. Avant tout reconnue à ce jour comme étant un procédé imaginaire, la nécromancie a tout de même fait énormément de ravage à l'époque du Moyen Âge où la superstition prenait le dessus sur la logique. Aujourd'hui, devenue à la fois comme une idée farfelue qui inspire le cinéma, cette nébuleuse pratique qui a autrefois engendré tant de morts persiste toujours dans notre société à travers les médiums et la pratique vaudou. Toutefois, cette dernière s'est vue depuis des centaines d'années mise de côté par la religion catholique qui a depuis souffert énormément des actes amoraux inspirés par ses superstitions et son ignorance. Afin de nous présenter dans les grandes lignes, l'implication de la nécromancie au Moyen Âge, les artisans du film "Black Death" nous présentent une chasse aux sorcières aussi divertissante que dérangeante.

Cette nouvelle production mettant en vedette le talentueux comédien Sean Bean nous fait suivre le jeune moine Osmund qui se voit recruté par un groupe de chevaliers afin d'enquêter sur d'étranges phénomènes se produisant dans un petit village éloigné, lequel est soupçonné d'être sous l'emprise d'un nécromancien. Aux prises avec une remise en question sur son Dieu, notre jeune héros verra sa vie se compliquer lorsque ses croyances religieuses se verront éprouvées par la barbarie de son nouvel entourage, mais également par l'amour qu'il éprouve pour une femme. Tout en combattant avec ferveur toutes menaces, Osmund verra par cette mission non seulement une chance inouïe de trouver les réponses à ses questions, mais également celle de découvrir le véritable visage du malin.

Sous forme de film d'action et d'aventures, la production "Black Death" s'avère être un divertissement à la fois prenant et intelligent. Malgré ses scènes guerrières extrêmement violentes et la simplicité de sa prémisse, cette dernière se détache des films de chevaliers conventionnels par la force de son scénario. À la fois munie d'une construction narrative particulièrement bien conçue, celle-ci nous propose avant tout, une critique virulente contre le fanatisme religieux. Défendue tout d'abord par des dialogues savoureux qui démasquent l'interprétation horrifiante faite par certains hommes de religion catholique, "Black Death" démontre de quelle manière ceux-ci réussissent à transformer un message d'amour en message de haine. Composée de diverses scènes dérangeantes qui nous proposent différentes manières que les religions peuvent faire souffrir les innocents lorsque placées entre de mauvaises mains, elle démontre également par son sens critique toutes les idées obscures qui résident chez la race humaine. Munie également d'une réalisation inspirée, le réalisateur Christopher Smith démontre tout son talent par sa capacité à maintenir le suspense du début jusqu'à la fin. Tout en nous poussant à nous demander si le petit village est réellement hanté par un nécromancien où que nos héros sont tout simplement victimes de leur propre superstition, les spectateurs se voient plongés dans une quête qui pourrait être aussi valable que digne de folie. Défendue par l'interprétation inoubliable de la part de comédiens talentueux, ces derniers réussissent à démontrer avec énormément de verve toute la complexité émotionnelle qu'entretienne leur personnage respectif.

Sur le plan technique, la qualité de l'image semble à première vue excellente. Munie d'une reproduction adéquate des couleurs afin de maintenir l'atmosphère glauque choisie par le réalisateur, l'ensemble de l'image se démontre fidèle à nos attentes. Composé d'une belle reproduction des détails lors des plans rapprochés, le tout se démontre malheureusement gâché par la présence de grains lors des scènes nocturnes et de pénombre. Malgré ces petits accros visuels, ceux-ci se laisseront facilement oublier grâce à notre plaisir de découvrir cet excellent film. Du côté audio, les répliques sont clairement audibles, mais elles nous déçoivent quelque peu par leur manque de profondeur. Tout en possédant une reproduction adéquate des sons ambiants, ceux-ci ne réussissent malheureusement pas à englober entièrement l'action présentée à l'écran de façon efficace. Il est à noter que la section des suppléments demeure inexistante.

Par son scénario prenant et ses interprètes de talent, le film "Black Death" s'avère être une savoureuse surprise qui réussira non seulement à maintenir votre attention du début jusqu'à la fin, mais à vous faire réfléchir sur la nature de l'être humain.


Cotes

Film10
Présentation8
Suppléments-
Vidéo8
Audio8