Bloodrayne: The Third Reich
Phase 4 Films

Réalisateur: Uwe Boll
Année: 2010
Classification: 18A
Durée: 79 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 625828601804

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
18 juillet 2011

Sorti le l5 octobre 2002 sur différentes consoles, le jeu vidéo Bloodrayne connu immédiatement un immense succès grâce à son mélange astucieux d'action et d'horreur. Tout en prenant l'aspect d'un jeu "Survival Horror", ce dernier plongeait les joueurs dans les années obscures de la seconde Guerre mondiale sous les traits de Rayne. À la fois agente de la Brimstone Society et demi-vampire, celle-ci se lançait à la poursuite de l'armée nazie ainsi qu'à la chasse de créatures surnaturelles afin de sauver l'humanité du mal absolu. Après une suite aussi divertissante, les aventures de cette vampire furent transposées au cinéma sous la direction du controversé réalisateur Uwe Boll. Principalement reconnu pour son incapacité à mettre sur écran de bonnes idées, celui-ci a vu sa réputation perdre du lustre pour devenir le nouveau "Ed Wood" de ce millénaire. Tout comme dans l'ensemble de sa cinématographie qui est presque composée que de transpositions cinématographiques telles que House of the Dead, Far Cry et Postal, le film "BloodRayne" se détache de son œuvre originale afin d'offrir un divertissement de piètre qualité. Après un second opus tout simplement médiocre, notre espoir s'avère malgré tout maintenu pour la troisième aventure de Rayne puisque nous retrouvons la même histoire présentée dans le jeu vidéo.

Après avoir vaincu le roi des vampires au 18e siècle, en Roumanie, ainsi que le vampire Billy The Kid dans les années 1800, Rayne doit maintenant faire face au nazisme. Cette fois-ci, notre héroïne plongera dans des environnements sombres et sensuels afin d'empêcher un savant fou d'injecter son sang à nul autre que Hitler. Rayne devra multiplier les meurtres afin d'empêcher le chef des nazis d'acquérir un immense pouvoir qui lui permettrait de conquérir la terre.

À l'image de ses précédents opus, le film "BloodRayne: The Third Reich" se montre comme étant un divertissant de piètre qualité. Composé d'une histoire des plus simples, l'ensemble de cette entreprise semble tout simplement gâchée par une ligne directrice qui va de tout côté. Avant tout, disposé à multiplier des scènes sexuelles de tout genre et à présenter des massacres, ce troisième essai du réalisateur Uwe Boll transforme cette guerre contre le nazisme en un film qui balance entre l'horreur de série Z et la pornographie. Tout en ne montrant aucune valorisation de l'évolution narrative et de la profondeur des personnages, cette production se démontre comme étant un vidéoclip de très mauvais goût. Malgré un matériel source qui pouvait présager un divertissement intéressant, le réalisateur déçoit à nouveau les amateurs de cette héroïne par son incapacité à reproduire ses aventures d'une manière captivante. Pourvu d'un goût pervers à se détacher complètement des thèmes entamés dans le jeu vidéo, il nous projette différentes idées sans les développer, lesquelles sont entrecoupées de scènes érotiques et interminables de lesbianisme. Le tout, désagréablement rehaussé par le piètre niveau du jeu de la comédienne Natassia Malte dans le rôle principal. Par son attitude froide et peu nuancée, cette dernière ne réussit pas à démontrer le moindre naturel autant dans les scènes de combat que dans celles à caractère sexuel. Toutefois, le tout s'avère être le cas pour l'ensemble de la distribution qui semble être laissée à elle-même tant que leurs gestes et leurs intonations se révèlent des plus mécaniques. Par contre, le scénariste possède également sa part de responsabilité dans ce désastre, puisqu'il nous propose des protagonistes dépourvus de profondeur psychologique et de toute logique dans leur réaction en regard aux événements présentés à l'écran, ceux-ci nous ennuient par leur incohérence. À l'image du manque de talent de son réalisateur, le film "Bloodrayne: The Third Reich" s'avère aussi désagréable au niveau du contenu qu'à celui du contenant.

Du côté technique, la qualité de l'image proposée nous étonne, compte tenu de son faible budget. Composé d'une belle palette de couleurs ainsi qu'une solide reproduction des éléments présentés à l'écran, cet aspect ravira sans aucun doute les spectateurs. Toutefois, le tout ne paraît pas aussi solide au niveau sonore. Agrémenté d'une sonorité peu à développée qui n'arrive en aucun cas envelopper l'action proposée, l'environnement dans lequel Rayne évolue semble dépourvu de vie. Cependant, la reproduction des dialogues demeure tout de même efficace.

Au niveau de la section des suppléments, nous retrouvons tout d'abord une piste de commentaires mettant en vedette le réalisateur Uwe Boll et le scénariste Michael Nachoff. Tout en offrant une analyse sérieuse et honnête, ceux-ci nous proposent les différents côtés qu'ils préfèrent ainsi que ceux qu'ils n'aiment pas du film. À la fois très informative et très prenante au niveau de ses propos, l'écoute de cette œuvre se démontre davantage amusant en visionnant cette bande audio tout en écoutant les commentaires. Également, nous retrouvons de courtes entrevues, dans lesquelles les divers artisans ayant participé au long métrage nous présentent leur impression sur le scénario et sur les personnages d'une manière trop vague pour se montrer intéressantes.

Sans être la pire production de la cinématographie du réalisateur Uwe Boll et de cette franchise, le film "Bloodrayne: The Third Reich" s'avère malgré tout un divertissement de faible tenure. Composé que d'une heure et dix minutes pour raconter leur histoire, les artisans oublient complètement d'offrir une ligne directrice digne de l'œuvre originale, pour mieux pouvoir multiplier les scènes sensuelles qui se montrent tout à fait inutiles et en plus elles sont filmées d'une manière ennuyeuse. Par contre, les véritables mordus de la franchise du jeu vidéo Bloodrayne seront malgré tout tentés de découvrir ce nouvel opus tout en espérant que la suite sera plus intéressante.


Cotes

Film3
Présentation7
Suppléments6
Vidéo8
Audio6