Dead in Tombstone [Blu-ray]
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Roel Reiné
Année: 2013
Classification: R
Durée: 100 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Espagnol (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 025192152498

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
16 octobre 2013

Le réalisateur Roel Reiné a déjà prouvé à maintes reprises qu'il avait un certain talent à mettre en œuvre des films d'action divertissants à souhait, et ce, avec peu de moyens. Après les captivants The Marine 2, Death Race 2 et Death Race: Inferno, celui-ci nous revient avec le divertissant "Dead in Tombstone". Composé d'une distribution impressionnante ainsi qu'une réalisation qui parvient à démontrer une certaine originalité, ce western ne marquera certes pas le genre, mais saura sans aucun doute plaire aux mordus des films d'action.

Un proscrit nommé Guerrero Hernandez est tué après avoir libéré son demi-frère d'une prison. Abattu par ce dernier, il revient d'entre les morts pour se venger, après avoir fait un pacte avec le diable. Cependant, notre héros d'outre-tombe devra réussir à éliminer ses six meurtriers en vingt-quatre heures pour gagner le salut de son âme.

Composé d'un scénario mince comme un fil, mais soutenu par un rythme dynamique à souhait, le film "Dead in Tombstone" est un divertissement avec lequel on prend un certain agrément à visionner sans trop nous forcer les méninges. D'autant plus que pour nous divertir, le comédien mexicain Danny Trejo reprend son air de dur à cuire qui nous rappelle vaguement son rôle dans la franchise Machette. Même si le ton se veut plus sérieux, le réalisateur Roel Reiné semble prendre beaucoup de plaisir à jouer avec la réputation de sa vedette afin de lui offrir certaines scènes ridiculement violentes et surtout drôles. On s'entend que le film n'est pas un chef-d'œuvre, mais il réussit tout de même à livrer la marchandise. On nous présente des poursuites à cheval et des scènes de fusillades endiablées comme on s'en attend. Pour ajouter un peu d'éléments neufs à toute cette violence, les artisans ont ajouté une part de surnaturel qui n'est pas sans rappeler la franchise The Crow. Personnellement, j'aurais bien aimé que cet aspect soit davantage exploité afin d'offrir une rencontre plus efficace entre le western et l'horreur. De cette façon, le comédien Mickey Rooke, qui interprète le Diable, aurait eu une participation plus active au long métrage. À la place, ce dernier se contente d'en faire le moins possible en restant tout au long de ses apparitions assis ou accoter contre le mur, en récitant son texte sans vraiment de nuance. Ceci est un peu décevant, venant d'une personne qui était arrivée à faire renaître sa carrière grâce à son interprétation inoubliable dans The Wrestler. Par contre, du côté du vilain de service, le comédien Anthony Michael Hall de la série Dead Zone nous propose une interprétation convaincante et intéressante. Tout en volant la vedette à chacune de ses apparitions, ce dernier nous prouve qu'il est un comédien talentueux qui aurait mérité une plus grande carrière, et ce, même s'il y a fait quelques erreurs de jeunesse. Le tout est agrémenté d'une conception artistique remarquable ainsi qu'une musique qui donne le ton à cette course à la vengeance avec un soupçon démoniaque.

Au niveau technique, l'image suggérée s'avère des plus impressionnantes. Composé de couleurs pimpantes ainsi que d'une parfaite reproduction des détails, le tout est présenté afin de mettre à l'avant toute la beauté sauvage dans laquelle les personnages évoluent. Du côté son, la bande sonore se montre particulièrement dynamique pour un film à faible budget. Composé d'une reproduction de dialogues naturels ainsi qu'une profondeur des plus acceptables au niveau des sons ambiants, ce western sonne des plus dynamiques à nos oreilles.

La section des suppléments nous soumet une piste de commentaires très instructifs mettant en vedette le réalisateur Roel Reiné. Tout en offrant une solide analyse de son œuvre, celui-ci explique les enjeux qu'il a surmontés afin d'offrir un film d'action spectaculaire malgré son faible budget. En exclusivité sur le format Blu-ray, nous retrouvons des segments intéressants sur la conception des décors, des effets spéciaux et des accessoires qui viennent appuyer les propos exposés dans celle-ci. Le tout se conclut par un documentaire promotionnel peu informatif et des scènes supprimées au montage qui n'apportent rien de plus dans sa totalité.

Doté d'un ensemble des plus divertissants nonobstant sa très grande simplicité, le film "Dead in Tombstone" se montre parfait pour décrocher pendant un peu plus d'une heure et demie de notre quotidien.


Cotes

Film9
Présentation8
Suppléments8
Vidéo10
Audio10