Happy Death Day [Blu-ray]
Universal Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Christopher B. Landon
Année: 2017
Classification: 14A
Durée: 96 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA71), Français (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 191329040119

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Patrick Robert
28 janvier 2017

Au matin de son anniversaire, Tree se réveille dans le lit de Carter, un étudiant qu'elle ne connaît pas, sans aucun souvenir de la soirée précédente, ou de la façon dont elle s'est retrouvée là. Après une journée d'école comme toutes les autres, la jeune femme se rend à une fête donnée en son honneur, lorsque, dans une rue sombre et isolée, un individu portant le masque de la mascotte de l'équipe de football la poignarde à mort. Elle se réveille alors en sursaut dans la chambre de Carter, et s'aperçoit avec horreur que la même journée recommence. Peu importe comment elle modifie son comportement, elle finit immanquablement par mourir, avant de se réveiller encore et toujours au matin du 18 septembre dans ce lit qui n'est pas le sien. Prisonnière d'une boucle temporelle, Tree devra trouver l'identité de la personne qui l'assassine soir après soir si elle veut, littéralement, vivre un autre jour.

Bien que l'univers des campus américains ait abondamment été exploité par le cinéma d'horreur dans les cinquante dernières années et que les adolescentes superficielles, tout comme les footballeurs un peu idiots avec les hormones dans le tapis, aient servis mille fois de chair à canon pour les tueurs en série peuplant les slashers, le "Happy Death Day" de Christopher Landon (à qui l'on doit Paranormal Activity: The Marked Ones et Scouts Guide to the Zombie Apocalypse) parvient à ajouter une dimension rafraîchissante au genre, en y injectant le concept de la répétition, et en présentant plusieurs variations de la même demi-douzaine de scènes à travers le long-métrage.

La plupart du temps, on ne remarque pas la réalisation très efficace de "Happy Death Day", mais pour refléter l'état d'esprit de sa protagoniste, la caméra devient de plus en plus instable à mesure que le film progresse. Doter le tueur en série d'un masque de chérubin crée un contraste intéressant, même si l'idée d'utiliser la mascotte de l'équipe de football a déjà été vue récemment dans l'hilarante Scream Queens. Le long-métrage de Christopher Landon partage d'ailleurs un autre point commun avec la série télévisée de Ryan Murphy, Ian Brennan et Brad Falchuk, et plus souvent qu'autrement, la comédie l'emporte sur l'horreur dans cette œuvre qualifiée de "slasher qui fait du bien" par son réalisateur.

Le long-métrage ne serait sans doute pas aussi bon sans la participation de Jessica Rothe dans le rôle de Tree. Refaire plusieurs fois les mêmes scènes en changeant légèrement son attitude, ou l'intention derrière ses répliques, alors que les autres acteurs performent toujours de la même manière, constitue déjà un défi de taille, mais en plus de passer par une véritable montagne russe d'émotions, la comédienne rend palpable la transformation qui s'opère chez son personnage au fil du récit, d'adolescente égocentrique à jeune femme allumée. Le reste de la distribution campe des personnages assez secondaires, à l'exception d'Israel Broussard, l'interprète de Carter qui lui donne la réplique avec beaucoup de naturel.

"Happy Death Day" est disponible en édition Combo Pack, incluant le film sur Blu-ray, DVD, et contenant un code pour télécharger une copie numérique (Ultraviolet seulement). Du côté du matériel supplémentaire, on compte une fin alternative, trois scènes retirées du montage, et un montage mettant bout à bout toutes les différentes morts du personnage de Tree. Deux revuettes, où le producteur, le réalisateur et les acteurs principaux nous expliquent en quoi consiste le long-métrage qu'on vient tout juste de voir, et qui ressemblent davantage à des clips promotionnels, complètent le menu.

Sans l'élément de répétition, "Happy Death Day" aurait pu n'être qu'un slasher parmi tant d'autres, mais grâce à ses nombreuses variations et au talent de sa comédienne principale, le film s'avère un véritable Groundhog Day de l'horreur.


Cotes

Film7
Présentation7
Suppléments4
Vidéo8
Audio8