L'acadie sans frontières
Imavision / Radio-Canada Atlantique

Réalisateur: Marc Bastarache
Année: 2004
Classification: NR
Durée: 390 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 56
Nombre de disques: 3 (1 DVD-9 + 2 DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
3 août 2004

"L'Acadie sans frontières", que nous propose Imavision en coffret de trois DVD, doit beaucoup plus s'aborder en tant qu'outil pédagogique et informatif que support touristique. Diffusée en quatorze parties sur Radio-Canada au début de l'année 2004, cette production de Radio-Canada Atlantique comporte en fait treize épisodes de 25 minutes et un quatorzième qui se veut une conclusion où de jeunes Acadiens discutent de ce qu'ils y ont vu dans la série et de leur propre expérience.

Si 2004 marque le 400e anniversaire de l'Acadie, la série "L'Acadie sans frontières" ne s'attarde que sur l'histoire contemporaine de cette région, des années 1950 à nos jours. Illustrée de très nombreux documents audiovisuels, elle permet au spectateur de découvrir en profondeur l'évolution, parfois très difficile, de ce peuple au cours des dernières décennies. De la très forte présence religieuse du début et milieu de siècle à la "guerre", toujours d'actualité, du bilinguisme, on assiste à la bataille, jamais vaine, d'un groupe d'hommes et de femmes qui ont à cœur la défense de leur patrimoine, de leur histoire et surtout de leur identité.

Chacune des treize émissions principales possède la même structure: un thème différent y est abordé et le tout est présenté par l'auteure Antonine Maillet, une Acadienne pure souche à qui l'on doit notamment des romans comme La Sagouine et Pélagie-la-Charrette pour lequel elle a obtenu le prix Goncours en 1979. Après cette courte présentation, qui nous permet de constater la sagacité et la verve de cette femme de 75 ans, les documents vidéo relatifs au thème abordé se succèdent avec une narration fort intelligible d'Amélie Gosselin et de Ivan Vanhecke. Parfois, des extraits d'entretiens diffusés à Radio-Canada Atlantique au cours des vingt ou trente dernières années nous sont aussi montrés, permettant, par exemple, de découvrir un certain animateur du nom de René Lévesque. Comme je le disais en ouverture, les sujets sont très sérieux et témoignent tous de l'acharnement d'un peuple à faire valoir ses droits. Si pour la plupart d'entre nous, l'Acadie est une identité mal définie qui recouvre une partie des provinces atlantiques du Canada et qui a pour emblème un drapeau français avec une étoile jaune dans le haut du bleu, notre perception change énormément après le visionnement de cette série. On pourra par exemple constater à quel point les relations entre le peuple acadien et le Québec ont souvent influencé l'avenir des provinces atlantiques, jusqu'aux issues de nos référendums québécois. Enfin, dans une quatorzième émission, Amélie Gosselin reçoit une dizaine de jeunes étudiants, tous Acadiens, mais venant de régions différentes. Chacun leur tour, ils commenteront ce qu'ils ont vu dans la série en l'illustrant de leur propre expérience ou de celle que leur ont racontée leurs parents ou grands-parents.

Le coffret que nous propose Imavision respecte bien l'aspect éducatif du contenu, avec trois boîtiers colorés reprenant chacun une des trois couleurs du drapeau. Un résumé des épisodes qu'ils contiennent est imprimé au dos. Le premier DVD contient six épisodes alors qu'il y en a quatre sur chacun des deux autres disques. La qualité vidéo est bonne sans être excellente, et ce pour deux raisons principales: la série a été produite par une des antennes régionales de Radio-Canada (Radio-Canada Atlantique) et le contenu est bien souvent des archives vidéo de la même origine. Le montage est sobre, sans grands effets vidéo. Mais après tout, ce n'est pas nécessaire et cela pourrait déconcentrer le téléspectateur. On pourra par exemple constater que la production n'a pas trop cherché la complication puisque Mme Maillet doit lire son texte sur une feuille posée devant elle dans les six premiers épisodes (ce qui l'oblige à baisser souvent les yeux), mais utilise vraisemblablement un "télésouffleur" pour les sept suivants, puisqu'elle regarde toujours la caméra. Mais il ne faut pas que de tels petits détails vous gâchent le plaisir de suivre cette passionnante série. Un petit regret, surtout pour ceux qui pourraient avoir un peu de difficulté avec le beau, mais difficile, accent acadien, c'est de ne pas avoir offert plus de sous-titres lors d'entretiens ou d'extraits "purs" acadiens. Les textes des menus sont statiques avec des effets de mouvements d'images en fond. On peut retrouver le résumé des épisodes aussi à partir du menu, en choisissant "synopsis". Et pour combler tout amateur de l'Acadie qui se respecte, Imavision offre à tout acheteur du coffret de recevoir gratuitement par la poste l'épinglette du 400e anniversaire ainsi qu'un petit livret explicatif. Un geste qui sera certainement apprécié.

Voici donc un sujet proprement documenté et sagement commenté, qui nous fait découvrir les réalités d'une histoire d'un peuple qui n'a pas toujours été facile. Ce qui surprend peut-être le plus, c'est le court laps de temps, à peine quarante ans, pendant lequel la religion a été mise de côté, l'économie a voulu devenir autonome, tout comme l'identité culturelle et linguistique. Comme si, après 350 ans de tranquillité, l'Acadie tout entière s'était réveillée et avait décidé qu'il était temps de se faire valoir. Il est malheureusement difficile de dire aujourd'hui si elle a gagné toutes ses luttes. Beaucoup restent encore actives. Quoi qu'il en soit, je suis certain que vous ne visiterez plus Caraquet ou Bathurst de la même manière. Vous pourrez facilement replacer les événements et comprendre la réalité des lieux. Une série indispensable pour tous ceux qui veulent mieux connaître l'histoire du Canada.


Cotes

Film8
Menu4
Suppléments-
Vidéo6
Audio6