Albator 78: Le corsaire de l'espace
L'Intégrale
Imavision Distribution / Toei Animation

Réalisateur: Rintaro
Année: 1978
Classification: NR
Durée: 924 minutes
Ratio: 1.33:1 (4:3)
Anamorphique: Non
Langue: Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 150
Nombre de disques: 6 (DVD-9) + 1 CD

Ce DVD est disponible chez : Imavision

Selon Martin Albert
19 août 2001

La version intégrale d'Albator le corsaire de l'espace sur DVD... Que de souvenirs que ça m'a fait revivre. Mes samedis matins "éfouairé" dans le salon à écouter des petits bonhommes de sept heure à midi. Ah c'était la belle vie! Solitaire au coeur d'or, aventurier des temps modernes, l'âme d'un héros qui veut faire régner la paix, son drapeau est le pavillon noir des pirates. Albator n'est ni vraiment gentil, ni vraiment méchant.

Albator 78 s'agit de la série dans laquelle il combat les Sylvidres (étranges femmes végétales et cruelles) et protège Stellie. Cette petite fille aux cheveux bleus qui joue de l'ocarina est la fille de Tochirô (Alfred dans cette série - pas le pilote qui porte le même nom en français) et d'Emeraldas. Tochirô est le constructeur de l'Atlantis (le vaisseau d'Albator). Sur son lit de mort, Tochirô avait demandé à Albator de veiller sur sa fille. Il a ensuite transféré son esprit dans l'ordinateur de l'Atlantis. Mais tout ça n'est qu'un résumé du monde de ce coffret alors je vous laisse donc l'écouter à votre guise. Le coffret inclus 42 épisodes d'une longueur approximative de 22 minutes chacun. Ils parlent de la fin de carrière du fameux pirate. Son début de carrière est raconté dans la série Albator 84 laquelle, j'espère, sera disponible également en coffret.

Les menus sont animés et comportent des transitions. La sélection des chapitres est également animée et présente deux chapitres par épisode en plus d'un lien vers le générique du début et de la fin. Une chose que je n'aime pas dans ce menu c'est l'utilisation de mots anglophones pour nommer quelques items de menu (dans le style 'Goddies' au lieu de 'Suppléments'). Le menu a probablement été mis au point en France.

La qualité vidéo est très acceptable. Avec les grands studios, la digitalisation est faite image par image mais chez Imavision, ça donne l'impression qu'ils compressent l'image pendant qu'elle joue de la bande maître (tout comme ils enregistrent des VHS). Je me suis rendu compte de ça en faisant une pause sur une image. Plus souvent qu'autrement nous y voyons deux images en même temps. Ça paraît beaucoup plus sur un moniteur d'ordinateur que sur notre téléviseur. La piste sonore française stéréo est la même qui avait été présentée à la télévision de Radio-Canada dans ma jeunesse. J'aurai aimé avoir la piste sonore japonaise original (Uchû kaizoku Captain Harlock) sur le disque ainsi que des sous-titres mais il ne faut pas trop en demander à Imavision qui nous offrent quand même un coffret de bonne qualité.

Il y a des extras intéressants éparpillés un peu partout sur les disques. Il y a une galerie d'image sur chaque DVD avec beaucoup de dessins de production. Il y a aussi une interview avec le compositeur du thème français (qui est aussi le responsable du changement du nom Harlock pour Albator), la biographie de l'auteur Leiji Matsumoto, du réalisateur Rin Taro, des scénaristes Shôzô Uehara et Haruya Yamazaki et du décorateur Tadao Kubota (celui qui a fait les images arrières-plans de la série). Pour finir, il y a la même bande-annonce sur tous les disques.

Un supplément offert en exclusivité sur cette édition québécoise du coffret est l'inclusion d'un mini CD audio de trois pouces contenant les chansons thèmes d'Albator, de Goldorak et des Cités d'Or chantées par le groupe Yelo Molo dans le style 'ska'.


Cotes

Film7
Menu5
Suppléments4
Vidéo5
Audio7