Bomb Girls
Season 2
Imavision Distribution / Muse Entertainment / Back Alley Films

Réalisateurs: Ken Girotti, Adrienne Mitchell, Anne Wheeler
Année: 2013
Classification: G (QC)
Durée: 600 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)
Code barres (CUP): 069458239431

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
9 novembre 2014

J'avais bien hâte de voir la suite de cette extraordinaire série! J'ai visionné la première saison plus d'une fois (dont une fois avec ma grande fille)! Je l'ai aussi fait découvrir à la génération de mes parents (60 ans et +) qui ont adoré et en ont parlé à leur cercle d'amis. Ça s'est propagé au-delà de mon site web de cette façon! La seconde saison était bien attendue par tous ces gens avec impatience. Pour ma part, le visionnement à la télévision n'était pas possible dû à mon horaire, alors l'arrivée de l'édition DVD fut la bienvenue.

Cette seconde saison de cette magnifique série originale canadienne reprend les fils d'histoire qui ont été laissés sans réponse à la fin de la dernière saison. Il y a Kate Andrews (Charlotte Hegele) qui règle drastiquement les problèmes avec son paternel, mais cela ne fait qu'ajouter à ses problèmes émotionnels (et avec la loi). Sa co-chambreuse Betty McRae (Ali Liebert) devra pour sa part faire taire les rumeurs de son lesbianisme (même si c'est la réalité). Vera Burr (Anastasia Phillips), défigurée, trouve l'amour temporaire à travers les soldats qui partent outre-mer. Gladys Witham (Jodi Balfour) a maintenant la bénédiction de ses riches parents pour travailler à l'usine de munitions, mais ils se servent d'elle pour faire leur publicité à son grand désespoir, voulant en faire plus pour l'effort de guerre d'une façon différente. Elle aide aussi à Marco Moretti (Antonio Cupo) avec ses contacts à sortir son père de la prison préventive de Petawawa, mais ce dernier fait tout pour y rester. Gladys devra revoir son avenir suite à la mort de son fiancé. Lorna Corbett (Meg Tilly) combats ses propres démons auprès de sa famille. À cela s'ajoutent des éléments de la guerre en 1942 (les États-Unis entrent finalement dans la guerre), dont l'attaque sur le SS Caribou qui a été coulé lors de la Bataille du St-Laurent à Terre-Neuve. Mais le nerf de la guerre à l'usine de munitions Victory reste entre les filles elles-mêmes, tout autant que leurs victoires. La bataille n'est pas toujours avec des fusils.

"Bomb Girls" est certainement une série à voir, moitié téléroman, moitié document historique. Cette seconde saison continue à mettre sur son menu des dialogues sur l'effort de guerre, sur le protectionnisme, sur le féminisme (l'égalité des salaires entre autres) et sur bien d'autres sujets. Nous avons la vue de plusieurs tranches de la société, des travailleurs, les patrons, la loi, les riches, montrant le niveau de danger que chacun est prêt à mettre au front et comment cela rapporte à certains. Les personnages sont multidimensionnels et rendus à la seconde saison nous savons comment ils pensent, comment ils vont agir sur les situations, mais les scénaristes réussissent toujours à nous donner une couche de plus à leur personnalité avec l'arrivée de quelques personnages secondaires. La série créée par Michael MacLennan et Adrienne Mitchell se termine ici pour ce qui est des saisons complètes. Malgré le succès, Global TV n'avait même pas dans ses plans initiaux de faire plus qu'une saison. Ce second volet n'est en fait que pour terminer les histoires laissées en suspens, mais en laisse d'autres à notre réflexion qui seront complétés à leur tour dans un film télévisé nommé Bomb Girls: Facing The Enemy que j'ai malheureusement manqué à la fin 2013. Il n'y a malheureusement pas de DVD de ce film, mais sa diffusion au Royaume-Uni en octobre dernier pourrait aider à sa production sur disque.

Contrairement à la première saison, il n'y a pas de suppléments sur les disques de cet ensemble qui nous arrive dans un épais boîtier. Il n'y a qu'un livret de synopsis qui nous offre quelque chose au-delà des épisodes eux-mêmes. La qualité audiovisuelle est quand même bonne, même si une bonne quantité d'accentuation des contours est visible autour des écrits qui apparaissent sur l'image au début des épisodes. Beaucoup plus fatigant sur les plus grands écrans.

En attendant la sortie de Bomb Girls: Facing The Enemy sur DVD, vous pouvez visionner cet épisode sur le site de GlobalTV si vous êtes abonnés chez un des fournisseurs câblé qui diffusent la chaîne grâce à votre compte de service à la clientèle chez ce dit fournisseur (je ne savais pas que l'on pouvait faire cela sur leur site). Cet épisode traite de la propagande, l'espionnage et bien sûr les potins, mais avant tout ferme bien toutes les histoires et vous arrachera peut-être une larme ou deux. Mais les publicités qui entrecoupent l'épisode à tous les dix minutes me faisaient rêver d'une version DVD!


Cotes

Film9
Présentation5
Suppléments-
Vidéo6
Audio7