Les Aventures tumultueuses de Jack Carter
Imavision.com

Réalisateur: Louis Choquette
Année: 2003
Classification: G (QC)
Durée: 360 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Français (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 8
Nombre de disques: 3 (2 DVD-9 + DVD-5)
Code barres (CUP): 069458226936

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
28 novembre 2010

Les noms de Pierre Poirier et Sylvie Lussier ont marqué la télévision québécoise et la série 4 et demi nous vient tout de suite en tête. L'immense succès qu'a rapporté cette série sur l'univers de la pratique vétérinaire de 1994 à 2001 est indéniable, mais ce n'est pas leur seule création. En 2003, les auteurs ont quitté le monde des animaux pour se lancer dans l'univers des détectives privés. Avec à son bord une distribution impressionnante avec Jean-Nicolas Verreault, Denis Bernard, Nathalie Malette, Christian Bégin, Sophie Prégent et Frédéric Pierre, on ne pouvait qu'espérer une bonne série? Est-ce que les espoirs ont été comblés, pour avoir suivi la série sur les ondes de Radio-Canada cette année-là, je peux vous dire que oui et mon plus grand regret est de n'avoir jamais pu avoir la suite des "aventures tumultueuses de Jack Carter". Pour les amateurs comme moi, on peut enfin se procurer la seule et unique saison de cette série qui vient de débarquer sur les tablettes des magasins.

Les huit épisodes des "aventures tumultueuses de Jack Carter" nous plongent dans quatre enquêtes qui sortent de l'ordinaire. Jack Carter (Verreault) est un ancien policier qui est maintenant à son compte. Son ancien partenaire, Sam (Bernard), est maintenant le propriétaire d'un restaurant après un accident de travail qui l'a laissé avec un léger handicap et partage sa vie avec Vicky (Malette), une ancienne prostituée. Au cours de ses enquêtes, Jack sera souvent dans les jambes de ses anciennes amours, la police de Montréal, dirigée par l'intransigeant Papineau (Bégin) qui ne veut que tasser Carter de son chemin. Heureusement pour ce dernier, son ancienne vie ne lui a pas laissé que des ennemis, Pie IX (Pierre), enquêteur de la police et Léo (Prégent), médecin légiste et ancienne flamme de Carter, lui rendront de fiers services au cours de ses enquêtes. Parlons de celles-ci, au fil de ses enquêtes, Carter plongera dans le monde de la mafia italienne lorsque le cadavre d'une femme sera retrouvé bétonné sur un chantier de construction, sera au cœur des triades chinoises lorsqu'un tigre sera enlevé au zoo de Granby, se verra mêlé à une histoire de trafic de drogue internationale quand la tombe d'un gosse de riches sera profanée et finalement il devra se débrouiller avec l'ambassade d'un pays étranger lorsqu'un vieil ami viendra le consulter pour une trouvaille dans le monde pharmaceutique.

L'intégrale de la série se présente dans un boitier double recouvert d'une jaquette cartonnée. Sur la pochette, on retrouve le personnage de Carter avec un panorama de la ville de Montréal en arrière-plan. Le menu est identique sur chacun des disques et reprend le générique des épisodes tant au niveau de l'image que du son. Nous avons le choix de regarder la série dans son intégralité ou un épisode à la fois. Les huit épisodes de la saison sont répartis sur trois disques.

Les épisodes nous sont offerts dans un format plein écran un peu décevant. J'aurais apprécié que les studios travaillent un peu la source pour nous offrir un format panoramique anamorphique. On se retrouve plutôt avec une image panoramique dans un format standard, c'est décevant (sur un écran large, on se retrouve avec des barres noires de tous les côtés). Outre ce petit bémol, l'image est belle, les couleurs sont éclatantes et aucun problème n'est visible à l'écran. Pour ce qui est du son, la piste sonore stéréo fait le travail, mais sans plus. Cependant, les dialogues sont clairs et audibles, les effets sonores sont bien présents et la musique, qui est une partie importante de la série, est toujours à un niveau appréciable et ne vient en aucun cas déranger. Malheureusement pour nous, aucun supplément n'est présent avec ce coffret.

Au final, j'ai vraiment apprécié me replonger dans cette série que j'avais adorée lors de sa diffusion. Encore aujourd'hui, sept ans plus tard, je ne comprends toujours pas Radio-Canada d'avoir abandonné la production de la deuxième saison. La série attirait quand même un million de côtes d'écoute en moyenne et avait reçu onze nominations aux Prix Gémeaux, ce n'est pas rien. Je n'ai aucune misère à recommander cette série, ceux qui décideront de s'y plonger passeront du bon temps dans cet univers à la fois drôle et dangereux. Et après tout, ce n'est pas moi qui le dis, mais bien le héros de la série à chaque début d'épisode, il est Jack Carter, détective privé, le meilleur de Montréal.


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments-
Vidéo7
Audio7