Les Aventures de Merlin
Saison 1
Imavision Distribution

Réalisateurs: Variés
Année: 2008
Classification: G
Durée: 600 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD20)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)
Code barres (CUP): 069458224635

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca Imavision.com

Selon Sébastien Cassou
16 novembre 2010

Avant de se voir ravir la palme par Harry Potter, le plus connu et le plus populaire des magiciens était sans contredit Merlin. Associé de près à la légende arthurienne et à la quête du Graal, ce puissant sage a toujours eu une place importante dans l'imaginaire britannique et même mondial. Tantôt présent, tantôt absent, ici un personnage de premier ordre, là un bouffon secondaire, Merlin apparaît sous diverses formes dans diverses versions dans les nombreuses versions du mythe du Roi Arthur et de ses Chevaliers de la Table Ronde. Que ce soit avec des auteurs médiévaux comme Chrétien de Troyes ou Thomas Mallory ou de plus récents comme John Steinbeck ou Marion Zimmer Bradley, cette figure mystérieuse représentera pour toujours la lutte du bien contre le mal et la victoire de la morale sur la vilénie.

Les adaptations cinématographiques et télévisuelles de ce personnage fascinant ne manquent donc pas non plus. Les ratées comme les réussies. On retiendra probablement le Excalibur de John Boorman comme étant la plus connue et la plus spectaculaire, avec un petit clin d'œil en passant à John Cleese et son "Tim the Enchanter" dans l'adaptation du cycle arthurien par les Monty Python, Monty Python and the Holy Grail.

Or il y a quelques années, en Angleterre, quelques scénaristes décidèrent de remettre à jour le mythe et créèrent une version moderne des personnages destinée à un auditoire jeune. C'est ainsi que Merlin passa du vieux sage à la barbe grise à un adolescent au duvet naissant sur la lèvre supérieure et que "Les Aventures de Merlin" voyaient le jour. Arthur n'échappa pas non plus à cette cure de rajeunissement puisqu'il se retrouve ici aussi dans la peau d'un jeune homme pré-adulte. Les créateurs se sont aussi permis bien d'autres libertés avec les personnages et les lieux. Ainsi, Guenièvre est une jeune servante mulâtresse à la cour du roi Uther, Dame Morgane sa pupille amoureuse d'Arthur, Camelot est une ville dans la campagne anglaise, un dragon vit enchaîné sous le château et la magie est interdite sous peine de mort dans le royaume. Bref, on est à des lieues de l'amalgame des histoires habituelles concernant Merlin et Arthur.

Les puristes seront outrés de cette nouvelle version de la légende sortie en français chez Imavision, et ce, même s'ils oublient facilement qu'il ne s'agit effectivement que d'une légende et qu'Arthur et Merlin sont bel et bien des personnages fictifs aux mille visages. Les jeunes amateurs de magie et de chevalerie eux se retrouveront par contre comblés par cette vision remodelée de cette histoire poussiéreuse. On y retrouve les ingrédients nécessaires qui font en général les bonnes potions: action, suspense, amour, trahison, effets spéciaux et une histoire continue saupoudrée dans chaque épisode qui nous mènera au dénouement final du treizième épisode. Et bien que le budget de la série ne soit visiblement pas faramineux, on a tout de même mis assez de minutie à recréer un environnement médiéval crédible et à faire paraître les passepasses magiques comme étant plausible.

Merlin (Colin Morgan), un jeune homme doté de pouvoirs magiques innés, est envoyé par sa mère à Camelot chez Gaius un apothicaire de renom. Malheureusement pour lui, la magie est interdite au royaume et le garçon devra donc ruser pour pouvoir utiliser ses dons sans être découvert. Il fait rapidement la connaissance d'Arthur (Bradley James) le fils du roi Uther, un jeune homme hautain et se retrouve contre son gré à son service. Mais la rencontre avec un dragon sage et puissant enfermé dans une caverne sous le château lui apprendra que sa destinée est liée à celle d'Arthur et qu'ensemble ils sont promis à de grandes et belles choses. Merlin doit donc utiliser et parfaire son art s'il veut protéger son maître des dangers de la cour.

Une série visiblement orientée vers un public jeune que les adultes pourront aussi apprécier pourvu qu'ils rangent leur sens critique trop affûté au placard pour quelques instants. Une fois la simplicité des scénarios oubliée, on se laisse facilement prendre par ce divertissement romantique (dans le sens large du terme bien entendu!). Il n'y a pas de supplément dans ce coffret.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments-
Vidéo8
Audio8