Logan Lucky
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Steven Soderbergh
Année: 2017
Classification: G (QC)
Durée: 118 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 26
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212006302

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
18 novembre 2017

Steven Soderbergh retourne au cinéma avec "Logan Lucky", un divertissement de qualité avec une valeur ajoutée.

Ayant tout juste perdu son emploi, Jimmy Logan (Channing Tatum) convainc son frère Clyde (Adam Driver) à perpétrer un audacieux vol d'argent. Pour y arriver, ils devront avoir un plan en or et une équipe du tonnerre...

Ce suspense comique d'un des cinéastes américains les plus talentueux de son époque ne semble, à priori, pas casser de mine. On le retrouve dans sa zone de confort, avec une incroyable brochette de comédiens (Riley Keough, Katie Holmes, Hilary Swank, Daniel Craig dans un rôle inoubliable) et une réalisation enjouée à souhait. Si le scénario prévisible et à tiroirs manque de gaz, ce n'est pas le cas de ses développements sociaux, économiques et politiques. "Logan Lucky" n'est donc pas tant une variation sur le surestimé Ocean's Eleven du même créateur qu'une plongée dans l'Amérique de Trump, où la population pauvre qui est souvent dépassée par les événements trouve enfin une occasion de briser leur malédiction et de s'enrichir au passage.

La musique riche et variée est de très bon goût. Les pistes sonores anglophones et francophones en Dolby Digital 5.1 ne manquent pas de faire vibrer les enceintes sous des bruits de moteurs et d'alarmes. Les voix sont toujours claires, le doublage honorable et il y a de visibles sous-titres blancs en cas de besoin. Les images extrêmement soignées peuvent compter sur une palette élaborée de couleurs, des teintes précises, un niveau de détails appréciable et des teintes subtilement homogènes.

La pochette plutôt conventionnelle montre quatre des héros, une automobile et beaucoup d'argent. Le menu principal du disque est similaire. Il est statique, secoué par une mélodie dynamique. Le seul et unique supplément comprend deux scènes supprimées qui font sourire.

À prendre au premier ou au second degré, "Logan Lucky" s'avère un petit film bien amusant et trépidant, pas spécialement mémorable, mais qui permet à Soderbergh de retrouver ses repères et sa liberté créative. En attendant quelque chose de plus substantiel, c'est un plaisir passager qu'on prend avec bonheur.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments1
Vidéo8
Audio7