The Adventures of Ociee Nash
20th Century Fox

Réalisateur: Kristen McGary
Année: 2002
Classification: G
Durée: 98 minutes
Ratio: 1.85:1 / 1.33:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-10)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
16 août 2005

Ociee Nash est une petite fille de neuf ans. Élevée par son père qui est veuf, elle habite avec ses deux frères sur une ferme dans le fin fond du Mississippi. Ce style de vie lui donne cependant un caractère très particulier pour une demoiselle de cette époque: elle s'habille en salopette, elle grimpe dans les arbres, elle s'amuse dans les bois, etc. La sœur de sa défunte mère, Mamie, offre donc à monsieur Nash d'envoyer la petite Ociee passer quelques temps chez elle, afin qu'elle ait une réelle éducation de jeune fille. À contrecœur, Ociee quitte donc son père, son frère aîné ainsi que son inséparable Ben pour Ashville, Caroline du Nord, là où sa tante l'attend avec des robes et des cours de bienséance. L'adaptation est très difficile, autant pour Ociee que pour Mamie, qui est assez découragée par les mauvaises manières de sa jeune nièce. Mais cette dernière verra un beau jour que ce n'est pas parce qu'Ociee n'a pas été élevée dans la mondanité qu'elle est nécessairement une mauvaise fille.

Bien que l'illustration du menu soit belle, le fait qu'elle soit fixe et dépourvue d'accompagnement sonore lui enlève beaucoup de crédit. Nous y voyons un gros plan d'Ociee avec pour arrière-plan une scène montrant plusieurs gens en costume d'époque dans un jardin (plus précisément, la dernière scène du film). À titre de suppléments, nous retrouvons des bandes-annonces, des bandes-annonces et des bandes-annonces: les deux présentées au cinéma, les trois présentées à la télévision ainsi que d'autres qui donnent un aperçu de différentes productions de Fox: Love Comes Softly et Love's Enduring Promise.

Du côté technique, je dois spécifier que le DVD a une double face: un côté plein écran et un côté panoramique. La qualité vidéo est d'un cran plus haut que le standard. Il est vrai que les paysages magnifiques qui ornent le film donnent déjà un bon coup de pouce à la cinématographie, mais ils ne seraient pas aussi beaux si les couleurs n'étaient pas rendues aussi bien et que la luminosité à point ne les faisait pas ressortir de la même façon. Le seul point négatif réside dans la grosseur du grain, dont nous voyons constamment le mouvement (en fait, après un certain moment, on s'habitue alors il devient imperceptible, mais il est toujours présent). Quant au son, les variations entre la musique de fond et de premier plan sont très bien synchronisées et palpables, mais le problème se trouve dans le niveau du volume. En effet, les dialogues sont placés à un volume moins élevé que l'accompagnement. Cependant, il reste toujours égal. Quand il n'y a pas de musique, nous entendons très bien, mais aussitôt qu'elle réapparaît, les voix deviennent plus assourdies.

"The Adventures Of Ociee Nash", inspiré du roman de Milam McGraw Propst A Flower Blooms On Charlotte Street, est vraiment un film inspirant qui trouvera sa place dans le cœur de plusieurs petites filles. Il ne traîne aucunement en longueurs, contrairement à plusieurs films d'époque de ce genre. Plusieurs mésaventures font surface dans la vie de la petite Ociee, ce qui assure un rythme constant. La jeune Skyler Day effectue des débuts impressionnants au grand écran en nous offrant une Ociee au caractère brave, mais ô combien attachante.


Cotes

Film8
Présentation2
Suppléments2
Vidéo8
Audio7