Patriots Day
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Peter Berg
Année: 2016
Classification: 13+ (QC)
Durée: 133 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212115776

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
27 mars 2017

Sorti au début de 2017 sur les écrans québécois, "Patriots Day" est un film à double tranchant, dont les qualités techniques appréciables sont insuffisantes pour oublier son discours racoleur et moralisateur.

Il y a quelques années, pendant le marathon de Boston, un attentat a tué et blessé plusieurs personnes. Les forces de l'ordre se sont toutefois rapidement mises en branle afin d'arrêter les responsables.

Faire un long-métrage sur une tragédie aussi récente dans l'imaginaire collectif est toujours un risque. Cela n'a pas découragé Peter Berg d'y aller à fond, offrant la totale avec ses scènes d'action bien réglées, bénéficiant d'un casting cinq étoiles qui comprend Mark Wahlberg, Kevin Bacon, John Goodman et J.K. Simmons. Cela se fait toutefois au détriment de la subtilité et même de la moralité. Ce récit choral n'est pas toujours digeste, s'avérant un pur exercice de propagande pour rappeler comment les États-Unis sont le plus grand pays de la planète et qu'ils font bien d'utiliser la force pour arriver à leur fin. Malgré la véracité de l'histoire, le personnage central incarné par Wahlberg a été inventé et il est le symptôme de toutes ces largesses et ces fils blancs, ces raccourcis faciles qui enlèvent toute profondeur et complexité à l'ensemble. Même si une blessure à la jambe l'empêche de bien marcher - comme l'Amérique ce jour-là -, il est capable de se relever et de faire face à l'adversité...

Compositeurs de pièces musicales incroyables par le passé (notamment chez David Fincher), Trent Reznor et Atticus Ross semblent en très petite forme, n'offrant rien de réellement inédit ou inspiré. Cela n'enlève rien aux pistes sonores assez dynamiques qui font ressortir des enceintes des bruits d'explosions et des cris diffus. Les voix sont claires et en cas de besoin, il y a doublage francophone de qualité et de visibles sous-titres blancs. Les images nuancées et détaillées sont portées par une palette de couleurs de circonstance (bonjour le brun, le marron et le gris) et des teintes intéressantes, mais également des contrastes parfois trop sombres.

La pochette blanchâtre d'où émane un Mark Wahlberg en flic qui cherche à garder son sang-froid n'est pas particulièrement édifiante. Le menu principal du disque propose plutôt un montage relâché de scènes et de la musique qui évoque à la fois le suspens et l'espoir. Les suppléments un peu minces regroupent trois témoignages de témoins de l'événement et un documentaire où le cinéaste et les comédiens racontent ce qui a pu les inciter à participer à cette aventure.

"Patriots Day" est une création frustrante parce qu'au premier degré, la machine est plutôt bien huilée et on y retrouve quelques-unes des gueules les plus sympathiques du cinéma américain. C'est cependant de la poudre aux yeux, de la guimauve ennuyante pour l'ère Trump où à force de se recentrer sur soi, l'étranger est forcément un ennemi qui est décrit avec tous les clichés et stéréotypes de la planète.


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments3
Vidéo7
Audio7