Les 4 soldats
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Robert Morin
Année: 2013
Classification: PG
Durée: 83 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159051932

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
25 novembre 2013

Petit bonhomme va loin. C'est la meilleure façon de décrire le travail de Robert Morin qui, en l'espace de quelques décennies, est devenu un des meilleurs cinéastes du Québec. "Les 4 soldats" le prouve aisément même s'il ne s'avère pas sa meilleure création en carrière.

Dans un futur proche, une guerre a éclaté entre les classes sociales, laissant le terrain abandonné aux conflits. Quatre jeunes soldats trouvent un peu de quiétude auprès d'un lac calme. Ils arrivent même à se créer une famille de substitution, jusqu'au jour où la présence d'un étranger risque de tout gâcher...

Faisant beaucoup avec un budget limité, Robert Morin embrasse la fable et le conte dans cette adaptation du roman d'Hubert Mingarrelli. La poésie – un brin trop appuyée et précieuse – est alimentée par les mots d'une soldate qui se situe tour à tour dans et en dehors de l'action. Ce parti pris permet au metteur en scène de greffer une réalisation fine et attentive à cette réflexion sur l'amitié et la nécessité d'écrire pour exister. Le rythme lancinant aurait pu être resserré et les métaphores manquent parfois de subtilité. Mais pour une fois que le long-métrage d'ici embrasse le cinéma de genre. Fidèle à ses habitudes, Morin prouve qu'il est un incroyable directeur d'acteurs et les comédiens présents (surtout Christian De La Cortina, Antoine Bertrand et Camille Mongeau qui pourrait très bien être la prochaine Karine Vanasse) font parfois toute la différence.

Un grand soin a été apporté à la photographie. Les images très détaillées offrent des couleurs nuancées et une définition des contours toujours justes, mais également des contrastes légèrement imparfaits (car trop sombres). Bien qu'elle soit en Dolby Digital 2.0, la piste sonore francophone est plutôt immersive, faisant ressortir des enceintes des bruits d'explosions et de véhicules. Les voix sont audibles et de visibles sous-titres blancs sont disponibles pour le cinéphile anglophone.

La très jolie pochette montre cinq personnes arpenter une nature aussi exquise que rugueuse. Le menu principal du DVD réutilise ce concept statique, qui est accompagné d'une mélodie rythmée. Le seul et unique supplément est une galerie d'agréables photographies qui déroulent automatiquement sur une musique hypnotisante. On aurait bien entendu apprécié une piste de commentaires.

Avec les années, on sent que Robert Morin s'est un peu adouci. En effet, "Les 4 soldats" comporte peu de cette touche ironique plongée dans le vitriol qui faisait le bonheur de Papa à la chasse aux lagopèdes ou de cette ambiguïté palpable si propre à Journal d'un coopérant. Sa touche demeure pourtant perceptible et c'est une joie de le voir débarquer dans un style nouveau. Seulement pour ça, ce projet mérite le détour.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments1
Vidéo7
Audio7