Anna
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Charles-Olivier Michaud
Année: 2015
Classification: 13+ (QC)
Durée: 109 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212111884

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
3 février 2016

Passé comme une étole filante sur les écrans, "Anna" de Charles-Olivier Michaud est disponible en format DVD et il s'agit d'une œuvre à découvrir. Sur le simple plan de la mise en scène, le septième art de la Belle Province a rarement fait aussi mieux ces dernières années.

Une photojournaliste (Anna Mouglalis) qui enquête sur le trafic humain dans un pays d'Asie risque de goûter à sa propre médecine. De retour au Québec, elle cherche des explications à ce qui lui est arrivé...

Percutant est la meilleure façon de décrire cette œuvre sombre comme la nuit. Violent, dérangeant et profondément influencé par le cinéma coup-de-poing de Nicolas Winding Refn, le long-métrage traite d'un sujet brûlant d'actualité en ne se perdant pas dans les explications inutiles. Le scénario a beau souffrir d'invraisemblances et d'un rythme quelque peu plus hésitant à mi-parcours, la finition esthétique force le respect. La réalisation est sauvage et implacable, offrant son lot d'ellipses et un superbe plan-séquence à la 20e minute qui en étonnera plus d'un. Et dans le difficile et délicat rôle-titre, Anna Mouglalis est tout simplement magistrale.

La musique de Michel Corriveau ne manque pas d'éblouir. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 met sur un pied d'alertes les enceintes en y faisant ressortir une multitude de bruits différents, qui vont de l'eau à des automobiles. Les voix sont généralement audibles et il y a de potables sous-titres blancs en français en cas de besoin. Dommage qu'il n'y ait rien pour le cinéphile anglophone. Les images sont nourries de détails, des teintes nuancées et d'une palette de couleurs profondes. Les contrastes si importants ne sont toutefois pas exemplaires et quelques moments risquent de paraître trop sombres.

La pochette rouge et noire fait ressortir le visage apeuré d'Anna Mouglalis. Le menu principal du disque est similaire. Il est statique, relevé par une puissance composition instrumentale. Aucun supplément ne se retrouve sur cette édition, ce qui est évidemment triste.

Très actif au cinéma et à la télévision, le cinéaste Charles-Olivier Michaud signe avec "Anna" son meilleur film en carrière. L'effort a beau être imparfait, il fait largement sortir le spectateur des sentiers battus, l'emmenant très loin de sa zone de confort. Une production mésestimée qui mérite qu'on s'y investisse.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments-
Vidéo7
Audio7