Antoine et Marie
TVA Films / Alma Films

Réalisateur: Jimmy Larouche
Année: 2014
Classification:
Durée: 84 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 824255022903

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
22 décembre 2015

Après son premier long métrage, La cicatrice, le jeune réalisateur Jimmy Larouche revient avec "Antoine et Marie", continuant avec des thèmes durs comme le viol, le désarroi des hommes et l'hypersexualisation des adolescentes. Larouche refait équipe avec Martine Francke et Sébastien Ricard qui tiennent les rôles-titres pour son deuxième film.

À la suite d'un 5 à 7 bien arrosé avec les gars du garage où elle travaille, Marie (Francke) reprend ses sens dans un taxi sur le chemin du retour à la maison. Accueillie par un mari (Guy Jodoin) un brin inquiet, mais surtout en colère de n'avoir eu aucune nouvelle de la nuit, Marie tente de recoller les morceaux de la soirée, mais se retrouve avec un énorme black-out. Pendant ce temps, Antoine (Ricard) survit dans sa petite famille qui semble parfaite. Avec sa femme (Isabelle Blais) et sa fille sur le point de quitter pour le cégep, tout est au beau fixe et Antoine ne semble plus apprécier ce qu'il a. Tiraillé entre son travail de livreur et ses soirées devant l'écran de son portable à regarder de la pornographie, il a les idées sombres. Présent également au 5 à 7, il offre à Marie un verre. Le jour où Marie passe un test de grossesse et que la réponse est positive, ses idées se bousculent, qu'est-ce qui s'est vraiment passé durant cette soirée. Seulement un trop-plein d'alcool qui s'est transformé en adultère avec son jeune mécanicien ou drogue du viol dans son rhum and coke offert par Antoine...

Dans un boîtier standard sous une magnifique pochette, le film se présente en magasin en format DVD. Sous la musique de la chanson thème accompagnée de la scène du lac, le menu nous est présenté. Le film jouit d'un bon transfert vidéo qui en résulte d'une image claire, juste et criante de vérité. Dans une optique de grisaille, le réalisateur sait comment nous mettre dans une ambiance dramatique seulement avec la direction artistique de son long métrage. Au niveau sonore, bien que les mots ne soient pas la partie la plus importante du film, la piste de dialogue est toujours bien présente à l'avant et la trame musicale vient s'ajouter de façon parfaite à l'ensemble pour nous plonger dans une ambiance lourde pour nous faire vivre les émotions du film. Une section des suppléments est présente et nous offre quatre scènes supprimées ainsi qu'une fin alternative. Il est possible de les visionner une à la fois ou en continu. De plus, à l'insertion du disque, on peut voir la bande-annonce de La cicatrice, premier long métrage de Jimmy Larouche paru en 2013 mettant en vedette Marc Béland, Normand D'Amour, Patrick Goyette, Sébastien Ricard et Martine Francke.

Au final, malgré un jeu impressionnant de la part de Martine Francke, il manque un petit-je-ne-sais-quoi pour faire lever ce film. Avec un rythme beaucoup trop lent et des plans de caméra qui tente à tout moment de nous transmettre le mal-être humain, on finit par décrocher. Heureusement le film ne s'étire pas trop en longueur et grâce à ça, on réussit à passer à travers. La fin laisse place à l'interprétation du spectateur, mais en laissera plusieurs sur leur appétit, même la fin alternative n'est pas plus évocatrice.


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments2
Vidéo7
Audio7