L'autre maison
TVA Films / Max Films

Réalisateur: Mathieu Roy
Année: 2013
Classification: PG
Durée: 100 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 824255010115

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Frank Jr. Rodi
29 juillet 2014

La maladie d'Alzheimer détruit progressivement et de manière irréversible les neurones. Bien que la médecine ne connaisse pas encore les causes exactes de cette maladie, il y a tout de même certains facteurs qui peuvent augmenter le risque de développer la maladie, notamment l'âge, le sexe (les femmes étant majoritairement touchées), les antécédents familiaux et les gènes, les maladies cardiovasculaires, le diabète, les lésions à la tête et le syndrome de Down. On compte aujourd'hui 747 000 Canadiens atteints de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. Ce chiffre atteindra 1.4 million en 2031. Au Québec, on dénombre actuellement 150 000 personnes atteintes.

Henri Bernard est âgé de 86 ans. Il perd la mémoire et l'envie de vivre une existence qu'il n'arrive plus à comprendre. Sous la supervision de son fils cadet Éric, Henri vit seul sur le domaine familial, isolé en forêt. Aidé de sa copine, Éric consacre toute son énergie aux bons soins de son père, au point d'en oublier ses rêves, sa vie professionnelle et sa vie amoureuse. Pendant ce temps, le frère aîné, Gabriel, est absent; basé à l'autre bout du monde, il est journaliste sur le terrain et couvre les grands conflits en zones de guerre, laissant seul son frère gérer le déclin de leur père. Clairement, il ne partage pas la même vision quant à la façon de s'occuper de leur paternel. Alors que l'état de santé d'Henri s'effrite, que ses souvenirs s'effacent, la relation entre les deux frères se dégrade. Mais venir en aide à son père ne serait pas si ardu pour Éric si le vieil homme ne s'évadait pas continuellement. Henri s'échappe presque toutes les nuits en disant chercher l'autre maison, sa maison.

D'une manière ou d'une autre, ce film vous touchera droit au cœur. La maladie d'Alzheimer est de plus en plus présente et une partie de la population, de plus en plus vieillissante, risque d'en souffrir. J'en connais quelque chose; au cours des derniers mois, j'ai connu une situation semblable puisque ma grand-mère en est atteinte. J'ai vu ma famille, mon père, son frère et ses sœurs, essayer tant bien que mal de gérer la maladie et la perte de mémoire de plus en plus troublante de ma grand-mère.

Marcel Sabourin est exceptionnel dans son rôle d'Henri Bernard. On le perçoit sensible et juste. Émile Proulx-Cloutier, dans la peau d'Éric, est touchant, voire émouvant, alors que Roy Dupuis, qui personnifie le journaliste Gabriel, est égal à lui-même.

Le film, réalisé par Mathieu Roy (coréalisateur du documentaire Surviving Progress), a reçu trois nominations lors du dernier gala des Prix Jutras, dans les catégories du Meilleur acteur pour Marcel Sabourin, de la Meilleure direction de la photographie pour Steve Asselin et du Meilleur montage pour Louis-Martin Paradis. De plus, "L'Autre maison" a obtenu une nomination aux Prix Écrans Canadiens dans la catégorie Meilleure interprétation dans un rôle de soutien pour Florence Blain Mbaye. Lancé au Festival des films du monde, "L'Autre maison" a obtenu le prix du film canadien le plus populaire ainsi qu'un prix d'interprétation à Marcel Sabourin. Il s'agit du premier film de fiction de Mathieu Roy.

Proposée avec grande sensibilité et luminosité, la réalisation de Mathieu Roy est digne de mention. Ce qui aurait pu en être tout autrement avec la lourdeur du sujet. "L'Autre maison" est un grand film, pourvu d'une finale empreint de poésie. Cette maison au bord de l'eau, dans les bois, permet des scènes splendides, notamment des plans aquatiques et aériens, des plongées depuis le sommet des arbres, des contre-plongées observant les cieux. La photographie est assez remarquable. Les teintes de bleu sont omniprésentes. La piste sonore est aussi parfaite, autant pour les scènes se déroulant en forêt entre Éric et son père que dans les zones de guerre où œuvre Gabriel.

En guise de suppléments, on retrouve une entrevue avec le réalisateur Mathieu Roy. Il y a également une revuette, "Sur le plateau de tournage...", pourvue de sept capsules avec les acteurs principaux, le réalisateur du film ainsi que des lieux importants du long-métrage.

"L'Autre maison", un beau film de Mathieu Roy, est à voir, pour sa mise en scène particulière, sa performance d'acteurs et sa trame sonore au piano.


Cotes

Film7
Présentation7
Suppléments7
Vidéo8
Audio8