Le bruit des arbres
K-Films Amérique

Réalisateur: François Péloquin
Année: 2015
Classification: 13+ (QC)
Durée: 78 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 4
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 771028212491

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
31 octobre 2015

Très intéressant premier long-métrage de fiction, "Le bruit des arbres" fait découvrir le grand talent du cinéaste québécois François Péloquin. En voilà un (autre) à suivre de très près.

La vie en région n'est pas toujours évidente. Pendant que papa (Roy Dupuis) s'occupe de son entreprise de bois, fiston (Antoine L'Écuyer) passe l'été à boire, à fumer des joints et à conduire des voitures avec ses amis.

Chronique d'une jeunesse vieille comme le monde, "Le bruit des arbres" troque son histoire pour une succession de scènes clés et importantes. En apparence il ne semble rien s'y passer, mais c'est toute la complexité du monde qui apparaît aux yeux de notre jeune protagoniste. Clivage entre traditions et modernités, ville et région, environnement et urbanité, la filiation d'un père et le désir de s'affranchir de ses racines, le long-métrage traite de nombreux thèmes importants en se tenant généralement loin des clichés. Doté de moments assez forts, d'une mise en scène impressionnante ponctuée de jolis plans-séquences et d'une interprétation de premier ordre, il s'agit d'un récit qui sort des sentiers battus et qui n'a malheureusement pas eu le succès escompté.

La photographie de toute beauté vient alimenter une image riche et précise, une palette de couleurs détaillées, des teintes intéressantes et des contrastes généralement précis. La musique alterne entre de solides airs instrumentaux et des tubes country ou rap. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est immersive à ses heures, faisant ressortir des enceintes des bruits de grillons, de véhicules, d'arbres et de balles. Les voix claires sont parfois entravées par des expressions particulières, des sacres et du bruit, mais jamais pendant très longtemps. Le cinéphile anglophone sera heureux de pouvoir insérer de visibles sous-titres blancs.

La très jolie pochette colorée superpose le visage des deux héros. On y voit aussi un arbre et une adolescente. Le menu principal du disque est statique, à l'effigie de feuilles. Un air hip-hop se fait entendre. Les suppléments assez rudimentaires sont composés de trois séquences supprimées, de bandes-annonces, de photos de plateau, d'un vidéoclip et d'un court segment en guise de souvenirs du Festival de Karlovy Vary. On aurait beaucoup aimé une piste de commentaires du réalisateur et des comédiens.

"Le bruit des arbres" traite avec sensibilité et authenticités de sujets universels. Il le fait avec rigueur et doigté à l'aide d'acteurs épatants et d'une vision sans demi-mesure. Du beau travail plein de non-dits qu'il ne faut pas manquer.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments3
Vidéo8
Audio7