Les Boys
Édition Spéciale
Christal Films

Réalisateur: Louis Saïa
Année: 1997
Classification: PG-13
Durée: 110 minutes
Ratio: 1.78:1 et 1.33:1 (4:3)
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 17
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Frédéric Gouin
19 juin 2002

LE plus grand succès du box-office québécois (plus de six millions) est maintenant offert en édition spéciale deux DVD. Avec son imposante distribution d'artistes reconnus dans le showbizz québécois, une bonne dose d'humour et des répliques rendues célèbres ("La dureté du mental…"), il facile de comprendre le succès instantané des Boys.

Les Boys, c'est l'équipe de hockey de la taverne de Stan (Rémy Girard) faisant partie d'une ligne de garage. À chaque semaine, les Boys se réunissent pour joueur au hockey et se réunir à la taverne. Lorsque Stan décide de jouer au poker avec le prêteur sur gage, Méo (l'excellent Pierre Lebeau), il ne se rend pas compte que la mise est rendue à 50,000$. Malgré ses bonnes intentions, Stan ne possède pas cet argent et il risque de passer un mauvais quart d'heure, car on ne rit pas de Méo. Toutefois, Méo étant toujours à la recherche d'une bonne occasion, offre la chance à Stan de se racheter. Une partie de hockey entre les Boys et l'équipe de Méo. L'enjeu, la brasserie de Stan. C'est alors que les Boys doivent affronter leur pire adversaire, une équipe de dur à cuire montée de toute pièce par le méchant Méo.

J'ai bien sur mes personnages préférés. Ti-Guy (Patrick Huard) l'agent d'immeuble peu recommandable, Bob (Marc Messier) le producteur séducteur, Boisvert (Dominic Philie) le policier aux allures de macho et Julien (Roc Lafortune) le fournisseur de farine à gâteaux !!!

Chaque disque commence avec une légère introduction, soit un montage de quelques scènes du film accompagné de la chanson thème des Boys. Le menu principal permet de nous montrer chaque joueur de Boys en format de carte de hockey. Le changement de carte s'effectue à intervalle régulier. L'image du fond change aussi régulièrement pour affichée une image du film.

Chaque disque comprend également un index des scènes. Ce menu permet de choisir une scène spécifique. Ce qui est bien c'est que les scènes sont animées et ne consiste pas seulement à une photo. Une musique du film accompagne également ce menu. La transition entre les menus est une rondelle qui crève l'écran.

Sur le disque 1, il est possible de visionner la version "scope" (panoramique) du film. La qualité vidéo est de bonne à passable. À plusieurs occasions, on peut voir quelques poussières à l'écran. Particulièrement, j'ai remarqué à 39:47, un problème assez flagrant dans la qualité de l'image. La piste audio 2.0 manque un peu de vigueur. J'ai dû jouer avec le son à quelques occasions, car les dialogues étaient un peu faibles comparer à la musique. Comme extras sur le disque 1, il est possible de mettre les sous-titres anglais et de voir les crédits des artisans du DVD (Cinégroupe).

Sur le disque 2, il est possible de visionner la version plein écran du film. La qualité est assez identique à la version panoramique. Cette version comprend une piste française et anglaise. C'est sur ce disque que la majorité des extras se retrouvent. Il y a tout d'abord le documentaire "Les Vrais Boys". D'une durée de 18 minutes, ce documentaire est divisé en cinq parties : "Hockey avant les Boys ?", "Développer son personnage", "Le travail et Louis Saïa", "La synergie du plateau" et "Les anecdotes". Ce documentaire est en fait une série d'entrevue avec les différents acteurs du film. Il est tourné en noir et blanc et le son n'est vraiment pas génial car il y a de l'écho. En général, je dirais que l'ensemble du documentaire est plus ou moins intéressant. On n'apprend pas grand chose. Par exemple, dans la section Anecdotes, seul Michel Charrette a réussi à compter à compter une bonne histoire. Les autres en n'avaient pas en tête. Luc Guérin est le plus intéressant dans ses commentaires. Ces entrevues ont été faites après le tournage du troisième volet de la série.

Il est également possible de visionner la "Tournée des Boys" (commandité par Molson Ex). C'est en fait une émission de RDS fait par Paul Buisson. L'émission nous montre la tournée que les comédiens ont faite dans diverses villes du Québec. Les Boys jouaient des parties contres des joueurs Molson Ex. L'émission ne comprend pas de narration. C'est plutôt un montage de séquences de la tournée. On peut sentir la bonne humeur des comédiens lorsqu'ils participent à ce genre d'événement. Est-ce que j'ai dit que c'était commandité par Molson Ex ? Ouf! Je croyais avoir oublié.

Finalement, il y a une bande-annonce et une piste de commentaire du réalisateur Louis Saïa. Cette piste de commentaire est incluse seulement pour la version plein écran. J'aurais préféré qu'elle soit présente sur les deux versions. Il y a des commentaires intéressants, mais il y a beaucoup trop de temps morts. Une autre personne aurait dû accompagner Louis Saïa pour permettre une dynamique entre les intervenants et apporter un autre point de vue que celui du réalisateur. C'est un bel effort québécois malgré tout.

Une autre erreur sur l'imprimé de la pochette par "Christal Films". Il est indiqué qu'il y a des bloopers en prime sur le DVD, ce qui est tout à fait faux. C'est dommage, car c'est toujours un extras apprécié. Est-ce qu'ils existent ces bloopers ? J'imagine que oui s'ils ont prit le temps de l'imprimer sur la pochette.

Bref, les Boys n'ont plus vraiment besoin de présentation. Un succès commercial sans précédent pour le Québec. Je croyais fermement que les Boys 1 était mon préféré de la trilogie. Et bien après avoir écouter les Boys III à la suite l'un de l'autre, je dois maintenant changer mon fusil d'épaule pour dire que les Boys 1, c'est le deuxième meilleur de la trilogie.


Cotes

Film8
Menu8
Suppléments6.5
Vidéo7
Audio7