Bright Eyes / Dimple / Heidi
20th Century Fox Home Entertainment

 Bright EyesDimpleHeidi
Réalisateur:David ButlerWilliam A. SeitherAllan Dwan
Année:193419361937
Classification:PGPGG
Durée:837888
Ratio:1.33:1 (4:3)1.33:1 (4:3)1.33:1 (4:3)
Anamorphique:NonNonNon
Langue:Anglais (DDST, Mono)Anglais (DDST, Mono)Anglais (DDST, Mono)
Sous-titres:Anglais, EspagnolAnglais, EspagnolAnglais, Espagnol
Nombre de chapitres:202024
Nombre de disques:111

Le DVD Bright Eyes est disponible chez :
Le DVD Dimple est disponible chez :
Le DVD Heidi est disponible chez :

Selon Chantal Haché
2 avril 2002

20th Century Fox nous offre trois titres de leur immense collection de films mettant en vedette la petite Shirley Temple : "Dimple", "Bright Eyes" et "Heidi". L'histoire est passablement la même dans les trois films : Une orpheline que tout le monde se bat pour l'adopter. Il y a toujours un méchant qui met des bâtons dans ses roues pour pas qu'elle soit heureuse. Voici ce que je veux dire en détail pour chaque titre :

Dans "Bright Eyes", la mère de Shirley travaille comme servante dans une maison de riche. Elle meurt subitement. Son parrain, un vieux garçon pilote d'avion pas très riche, veut l'adopter mais l'ancien employeur de sa mère, un vieux riche en chaise roulante, la veut aussi (parce que c'est la seule qui le fait rire dans toute la maisonnée). Sa famille immédiate (son neveu, sa femme et leur petite peste) ont peur de perdre leur héritage aux dépend de Shirley. Finalement, par un paquet d'affaires, son parrain rencontre une femme qui lui donne des atouts aux yeux de la loi comme étant plus stable, lui permettant d'adopter Shirley. Ça fini bien, tout le monde est heureux. Snif Snif!

Dans "Dimple", elle habite avec son grand-père qui est un fraudeur à la "Robin des Bois". Il monte des spectacles avec des enfants de la rue dans des maisons de riche, et pendant le spectacle, il vole les bijoux, les fourrures et les bibelots de valeur. Une des femmes riches âgées est tombé en amour avec Shirley et veut l'adopter. Shirley veut bien sûr rester avec son grand-père mais fait le sacrifice de rester avec la femme pour que son grand-père puisse sortir d'une dette. Il y a toute une histoire avec le neveu de cette femme (elle le renie parce qu'il est impliqué dans le monde du théâtre) pour finir qu'il se fait revaloir aux yeux de sa tante. Tout s'arrange pour Shirley qui fini par avoir son grand-père avec elle. Ça fini bien, tout le monde est heureux. Snif Snif!

Dans "Heidi", elle est orpheline et sa tante ne peut plus la supporter, donc elle la "dompe" chez son grand-père, reclus endurcis, qu'elle ne connaît pas. En arrivant chez lui, elle l'adore mais il l'ignore, mais elle finit par devenir le soleil de sa vie. Sa tante, la kidnappe pour la vendre. Elle raconte plein de mensonge à Shirley pour lui faire croire que son grand-père est d'accord avec ça. Elle aime beaucoup sa nouvelle famille adoptive, sauf la vieille "grebitche" de gouvernante (bien sûr). Son grand-père fini par la retrouver. Ça fini bien, tout le monde est heureux. Snif Snif!

Malgré leur simplicité, j'ai trouvé les films mignons. La petite Shirley est très rafraîchissante malgré le contexte des films très prédible. C'est beau de la voir danser, chanter, performer. Ça paraît que c'est un enfant prodige avec beaucoup de talent. C'est de beaux films familiaux. J'ai hâte que mes filles soient assez grandes pour écouter ça. C'est assez simple pour que les enfants comprennent.

J'aurai aimé qu'il y ait quelques extras, au moins un documentaire qui fait la mise en situation pour expliquer où ils étaient rendus techniquement à l'époque (un peu comme c'est fait avec les films d'Hitchcock de Universal) parce qu'elle a quand même révolutionné le monde des films d'enfants. Par exemple, qu'est-ce qui faisait qu'elle était si populaire. Il y a sûrement des anecdotes à ce sujet. Nous pouvons nous retourner sur le film Child Star: The Shirley Temple Story si nous voulons en savoir plus.

La qualité de l'image et du son n'est pas extraordinaire. L'image aurait pu être nettoyée de tous les points noirs et les lignes blanches. Nous avons le choix d'écouter chacun des films soit en noir et blanc ou soit en version colorée. Cette version colorée est très floue dû au procédé utilisé. Le son aurait pu sonner moins "cacanne". Le seul extra se retrouve sur le disque "Heidi" et n'est qu'une courte bande-annonce de qualité très en bas de la moyenne.


Cotes

Les films6
Menu2
Suppléments0
Vidéo5
Audio4