WWE: Wrestlemania 33
WWE Home Video / Entertainment One Films

Réalisateur:
Année: 2017
Classification: 14A
Durée: 510 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212956119

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
30 juillet 2017

Marquée par une ascension fulgurante au cours depuis les années 80, la WWE doit son succès avant tout par son plus gros gala annuel intitulé "Wrestlemania". Composé de combat moins prévisible que dans les autres événements, celui-ci est devenu synonyme du meilleur en termes de lutte dans l'esprit de ses amateurs. Cependant la trente-troisième édition créa beaucoup moins de passion chez eux. Principalement à cause d'une carte de combats plus ou moins alléchants dans lesquels plusieurs lutteurs s'étaient déjà confrontés des semaines qui précédaient le gala. Donc c'était avec le sentiment de réchauffé que j'avais découvert l'édition de cette année.

Sous le signe de la persévérance de ces lutteurs, "Wrestlemania 33" nous propose dans son ensemble un menu rempli d'intensité, mais dépourvu de surprise. Le tout débute avec un affrontement étonnant mettant en vedette A. J. Styles et Shane McMahon, lesquels nous offrent un spectacle de bonne qualité par leur talent indiscutable pour la bataille. Bien que le fils de Vince McMahon ne soit pas un lutteur en soi, ce dernier réussit à offrir un bon spectacle auprès de son opposant. Cela au point d'en faire l'un des meilleurs combats de la soirée. Le tout est suivi par une rencontre entre Kevin Owens et Chris Jericho qui nous offre dans son ensemble une joute aussi émotionnelle que spectaculaire. Malheureusement la magie de la soirée perd un peu de son lustre suite à ces deux combats. On nous propose après ses deux excellents affrontements, un match éliminatoire entre Bayley, Charlotte Flair, Sasha Banks et Nia Jax qui se révèle trop courte pour être mémorable. Bien que la suite se révèle prometteuse par le retour surpris des Hardy Boyz, le combat par échelle dont ils font part demeure moins spectaculaire que l'on aurait souhaité. Il faut dire que leur opposant est nettement moins téméraire que les Dudley Boyz ainsi que Edge et Christian. La soirée, continue par trois matches trop prévisibles pour être intéressant, soit: John Cenan et Nikki Bella contre The Mix et sa femme Maryse, Randy Orton contre Bray Wyatt ainsi que Seth Rollins contre Triple H. La suite ne s'avère pas meilleure puisque l'on nous propose Brock Lesnar vs Golberg dont l'issue de la rencontre se conclut en moins d'une minute. Le "Wrestlemania 33" se conclut par une joute entre Roman Reign et The Undertaker. Bien que les deux lutteurs mettent tous leurs efforts pour offrir un bon spectacle, l'homme d'outre-tombe se révèle trop vieux pour suivre son opposant ce qui rend le tout plus ou moins prenant que sur papier.

Le coffret se conclut par le gala du temple de la renommée dans laquelle les lutteurs Diamond Dallas Page, The Rock ‘N' Roll Express, Ravishing Rick Rude, Beth Phoenix, Teddy Long et Kurt Angle se voit intronisé. Malheureusement les combats entre Neville et Austin Aries, le combat royal en mémoire d'André le géant ainsi que celui entre Dean Ambrose et Baron Corbin se voient absents du coffret pour notre plus grand déplaisir.

Composé d'une image parsemée de belles couleurs et d'une reproduction des détails bien conçus, le DVD "Wrestlemania 33" nous offre un visuel de bonne stature. Du côté son, la bande sonore nous propose un univers audio bien constitué afin de tenter de reproduire la même aura que l'on retrouvait dans l'aréna lors de sa captation originale.

Avec une édition qui n'arrête pas de baisser en qualité au fur et à mesure que la soirée avance, "Wrestlemania 33" se démontre comme une des pires éditions de son histoire. Espérons que la WWE pourra reprendre le poil de la bête pour "Wrestlemania 34".


Cotes

Film6
Présentation8
Suppléments6
Vidéo9
Audio8